Tenue d’un atelier d’harmonisation et de validation de la feuille de route sur l’éducation complète à la sexualité en Guinée

Un atelier d’harmonisation et de validation de la feuille de route sur l’éducation complète à la sexualité en Guinée sera tenu à Conakry du 17 au 20 juillet 2018 sous le thème : « Accélérer l’agenda des programmes d’Education Complète à la Sexualité dans l’espace du Partenariat de Ouagadougou ».
La tenue de cet atelier qui sera financier par IntraHealth International, rentre dans le cadre de la mise en œuvre du soutien aux gouvernements et aux Organisation de la Société Civile (OSC) des pays membre du Partenariat de Ouagadougou (PO) de leurs programmes d’Education Complete à la Sexualité (ECS).

Le gouvernement guinéen à travers le Ministère de l’Education National et de l’Alphabétisation (MENA) en Partenariat avec l’UNFPA et l’UNESCO a élaboré « un programme d’éducation complète à la sexualité et d’offre des services en en Santé Sexuelle reproductive (SSR) pour les adolescents et jeunes (2017-2020).» C’est dans cette optique, que IntraHealth International, à travers l’initiative « CS4FP Plus » a mis en œuvre dans les neuf pays du Partenariat de Ouagadougou (PO) grâce au financement du Royaume des Pays-Bas et de la Fondation William et Flora Hewlett pour soutenir les gouvernements et les organisations de la société civile pour la Planification Familiale (PF) et la mise œuvre de programmes d’Education Complète à la Sexualité (ECS) en milieu scolaire et non scolaire afin de permettre aux jeunes de prendre des décisions éclairées sur leur sexualité et leur santé et aussi d’acquérir des connaissances pratiques et d’adopter des comportements plus responsables.

Cet atelier à pour objectif le renforcement du processus d’optimisation du programme d’ECS en Guinée, la finalisation du projet de la feuille de route élaboré lors de l’atelier d’Abidjan en février 2018 pour l’opérationnalité du programme sur l’ECS; l’harmonisation et à la validation de cette feuille de route pour une meilleure performance du programme d’ECS en Guinée et à la vulgarisation de cette feuille de route de mise en œuvre du programme d’éducation sexuelle complète au niveau des structures déconcentrées de l’éducation.

Dr Feridah Mara chef de la section ….à au nom de Madame la Directrice Nationale de la Santé Familiale et de la Nutrition, souhaiter la bienvenue à l’équipe de IntraHealth dirigé par Dr Moctar Diallo, Directeur du projet de renforcement des capacités de la société civile et pour le repositionnement de la PF dans les neuf pays du Partenariat de Ouagadougou PO (CS4FP) à l’occasion de « l’atelier d’harmonisation et de validation de la Feuille de route de la Guinée sur l’Education Complète à la Sexualité » . Selon Dr Ferifah, la Guinée comprend une importante composante de population très jeune. Elle enregistre près de 45% de moins de 15 ans et environ 56% de 20 ans au plus. (PSSDAJ « 2015-2019 ». Approximativement un habitant sur deux est dans la catégorie des adolescents et des jeunes âgés de 10 à 24 ans. Cela est à la fois un atout et une menace.

Les indicateurs de santé des adolescents et des jeunes du pays, notamment ceux de la sexualité et de la reproduction, sont très peu élogieux. Par manque de motivation ou même de modèle, un bon nombre d’adolescents et de jeunes se livrent à la consommation des substances hautement dépressives ou débilitantes comme la drogue, l’alcool et le tabac dira t-elle. Ils sont pour la plupart intensément enclins à un niveau de banditisme, ils entretiennent des relations sexuelles précoces, suivis d’accouchements précoces avec toutes les complications à savoir, hémorragies, septicémie, stérilité, fistule obstétricale et mortalité affirme Dr Feridah.

Pour elle, les écoles et les universités sont les points de convergence d’un certain nombre de politiques publiques dont les politiques sociales de l’éducation et de la santé. Une bonne coordination de cet ensemble permet un bon fonctionnement du système éducatif, y compris les infirmeries scolaires et universitaires qui en font partie intégrante. Par contre, une faille de conception ou de mise en œuvre dans l’une ou l’autre de ces politiques entraine inévitablement des problèmes.

Je suis d’avance convaincue que le programme d’Education Complete à la Sexualité (ECS) va faire baisser de façon significative la survenance des grossesses non désirées chez les adolescentes et jeunes filles en milieu scolaire, réduire la prévalence à l’infection à VIH, les mariages précoces et les violences basées sur le genre notamment les MGF/Excisions indique Dr Féridah.

Le Ministère de la Santé à travers la Direction Nationale de la Santé Familiale et de la Nutrition s’est engagé auprès des autres acteurs clés à accompagner la mise en place de ce programme d’éducation complète à la sexualité (ECS) affirme t-elle.
Pour le Directeur National de l’éducation civique , cette feuille de route pour l’éducation Complete à la sexualité (ECS) est un processus dynamique qui à été mis en place depuis un ans par le ministère de l’éducation nationale avec l’appui des partenaire au financement du système éducatifs guinéen à savoir le Fonds des Nations Unies Pour la Population UNFPA et l’UNESCO. Selon lui, l’élaboration de cette feuille de route sur l’éducation Complète à la sexualité à pour but faire baisser de façon significative la survenance des grossesses non désirées chez les adolescentes et jeunes filles en milieu scolaire, de réduire la prévalence à l’infection à VIH, les mariages précoces et les violences basées sur le genre notamment les MGF/Excisions.

L’objectif de la mise en œuvre de ce programme pour la Guinée est de définir les quatre leçons de vie contenues dans le programme d’éducation sexuelle complète ; de doter la Guinée d’un programme cohérent d’éducation sexuelle complète en prenant en compte tous les aspects de la réussite d’une telle vision à travers : l’Education ; la santé et la communication.
Pour atteindre les objectifs de ce programme, dira t – il le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation MENA a adopté l’approche multisectorielle impliquant les acteurs des départements ministériels clés (Jeunesse, la Santé, Action sociale), le secteur privé, les ONG, les collectivités locales, les associations de la société civile, le système des nations unies et les partenaires techniques et financiers conclut- il.

Kadiatou Thierno Diallo

Publié le 20-07-2018 dans ocean Guinée