Sénégal : Saint-Louis : les indicateurs de santé mère/enfant « presque atteints » (médecin-chef)

Les objectifs d’indicateurs de la santé mère/enfant sont « presque atteints » dans la région de Saint-Louis, malgré les grèves notées dans certains secteurs, a déclaré jeudi, le médecin-chef de région, Docteur Seynabou Ndiaye.

La région a enregistré 34 décès décès maternels en 2018 contre 56 en 2017, a noté Dr Ndiaye lors de la revue annuelle de la santé, précisant que « la stratégie mise en œuvre vise zéro décès maternel dans toute la région de Saint-Louis ».

Concernant la santé des enfants, a-t-elle relevé, ’’on note un recul pour la vaccination, avec des contre-performances’’. Pour la bonne prise en charge des maladies de diarrhée et de pneumonie, elle a fait part d’ »un bon niveau d’atteinte des objectifs de ces indicateurs, avec un taux de 95% ».

Selon elle, « la planification est stationnaire dans la région, avec un taux qui tourne autour de 20% ».

S’agissant de la santé adultes/jeunes, Dr Ndiaye a souligné que des efforts doivent être fournis au niveau des espaces adaptés, mais aussi dans la formation des prestataires, pour une bonne prise en charge de « cette cible jeune dans la région de Saint-Louis qui compte beaucoup d’écoles ».

Le médecin-chef de région a salué par ailleurs « l’apport des partenaires de l’éducation et de la jeunesse, tous engagés dans la santé ce cette cible, avec la mise à leur disposition des outils adaptés » pour une « meilleure prise en charge de leur santé sexuelle ».

Dans la région de Saint-Louis, a fait remarquer Dr Seynabou Ndiaye, des « difficultés ont été notées » dans le cadre de la bonne prise en charge du diabète, du fait des chiffres « erronés au niveau de la base de données », par rapport à la bonne fréquentation des patients au niveau des structures de santé.

Elle a aussi relevé que le nombre de décès néonatal est élevé dans la région, avec 245 décès, mais elle a précisé que des dispositions essentielles doivent être prises dès les « premières minutes de vie de l’enfant, ainsi que l’allaitement matériel exclusif précoce dès la naissance ».

« Un plan de résolution de ces problèmes est en train d’être mis en œuvre avec un suivi et un monitoring régulier, et aussi la mise en place d’un réseau périnatal, au niveau de la région de Saint-Louis », a fait savoir Dr Ndiaye.

Hamet Guèye

Publié le 13-05-2019 dans Sénégal infos