Santé communautaire : Bientôt une task-force pour coordonner les interventions

Ce jeudi 6 août 2020 s’est tenu à Ouagadougou, un atelier national pour la mise en place d’une task-force en santé communautaire. Cette task-force devrait permettre de renforcer la coordination multisectorielle pour la mise en œuvre et le suivi de la Stratégie Nationale de Santé Communautaire. 

Le Burkina Faso dispose d’une Stratégie Nationale en Santé Communautaire (SNSC) pour la période 2019-2023, ainsi que d’un dossier d’investissement en santé communautaire pour la même période. L’objectif de cette stratégie est de mettre en place un système de santé national qui valorise la prévention en matière de santé et mise sur l’approche communautaire des soins de santé pour atteindre la couverture sanitaire universelle.

Comme l’a rappelé Dr Salif Sankara, Directeur Général de l’Offre des Soins, représentant le Secrétaire Général, « cette stratégie nationale vient renforcer une approche communautaire axée sur la participation des communautés, notamment l’opérationnalisation de plus de 17 000 agents de santé à base communautaire, mais aussi des centaines d’organisations à base communautaire. À cela, il faut ajouter les mesures de gratuité des soins, la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant de moins de cinq ans et la gratuité de la planification familiale. »

Plusieurs intervenants mettent en œuvre des activités à base communautaire à tous les niveaux du système de santé. A cela s’ajoute les sources de financement diverses et variées en fonction du volet de services de santé à base communautaire mis en œuvre par les directions centrales et techniques du ministère de la Santé, ainsi que les Organisations de la société civile. Ce qui ne favorise pas toujours l’atteinte des résultats attendus de la Stratégie Nationale en Santé Communautaire (SNSC).

C’est pour donc veiller à la coordination des interventions en santé communautaire, que le ministère de la Santé a souhaité la mise en place d’une task-force ou force opérationnelle en santé communautaire. Cette task-force va renforcer la coordination multisectorielle pour la mise en œuvre et le suivi de la SNSC. Elle devra faciliter la cohérence des interventions en santé communautaire, identifier les goulots d’étranglement à la mise en œuvre optimale de la SNSC, fédérer l’ensemble des intervenants en matière de santé communautaire, contribuer à la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre de la SNSC. Pour ce faire, le ministère de la Santé peut compter sur le soutien des partenaires techniques et financiers, en l’occurrence l’USAID et l’UNICEF.

En prélude à la mise en place de la task-force, se tient ce présent atelier qui devrait poser les jalons de sa création. Les participants à cet atelier vont donc harmoniser les compréhensions sur la task-force en santé communautaire, décrire la composition de cette force opérationnelle, définir ses attributions et son mode de fonctionnement, discuter des modalités administratives de mise en place de la task-force et définir les prochaines étapes pour son opérationnalisation.

Selon Dr Salif Sankara, la task-force sera composée, non seulement des acteurs du ministère de la Santé, des partenaires techniques et financiers, mais également de la société civile, des autorités municipales et des organisations non gouvernementales.

Justine Bonkoungou
Publié le 06-08-2020 dans Lefaso