Renforcement de l’action de plaidoyer en faveur de la CUS: les membres de la COBCUS affinent leurs techniques à Bohicon

La Coalition des Organisation de la Société Civile du Bénin pour la Couverture Universelle en Santé (COBUS) avec l’appui technique et financier de la fondation ANESVAD, a initié en faveur de son personnel et des Organisations de la Société Civile, membres, un atelier de formation sur le plaidoyer. Cette rencontre qui s’est tenue à Bohicon du 31 août au 05 septembre 2020 s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet pilote de plaidoyer pour la promotion de la Couverture Universelle en Santé  (CUS) dans cinq arrondissements de la commune de Zè.

Dans l’optique de contribuer à la concrétisation de la cible 8 de l’objectif 3 de l’agenda 2030 la COBUS, avec le soutien de la fondation ANESVAD, se propose d’exécuter en faveur de cinq arrondissements de la Commune de Zè, le Projet pilote de plaidoyer pour la promotion de la CUS. C’est dans ce contexte que le présent atelier est organisé.

Selon Christian Martins, Coordonnateur de ladite coalition, il vise spécifiquement à amener les participants à maitriser les stratégies de plaidoyer d’une part et d’autre part à établir le cadrage général pour l’élaboration du plan de plaidoyer adapté à la défense du droit à la santé et à la promotion de la CUS.

Les participants, au nombre de 24 scindés en deux groupes de 12 personnes, ont acquis de nouvelles connaissances sur les notions de plaidoyer, comment conduire une action de plaidoyer puis comment élaborer un plan de  plaidoyer. Sous la houlette du formateur  Prosper Atikpa, ils ont également revisité la définition de certains concepts clés et les outils de communication du plaidoyer qui leur ont permis d’ébaucher,  à la fin des travaux, le plan de plaidoyer de la coalition sur le droit à la santé.

Dr Epiphane Gainsi, Président du Conseil d’Administration (PCA) a pour sa part exposé à ses hôtes, la mission et les domaines d’intervention de la COBUS. Créée en 2015, la COBUS a pour mission de contribuer à l’accès aux services de santé de qualité et à moindre coût aux familles en amenant les institutions, les autorités, les collectivités locales à pratiquer une politique de CUS puis à la faire adhérer à la communauté.

Elle promeut l’universalité, la solidarité sociale et l’équité. A partir du  plaidoyer, du lobbying, de la mobilisation sociale et autre elle  intervient dans les domaines des maladies transmissibles et non transmissibles, des maladies tropicales négligées, de la santé sexuelle et de reproduction, le renforcement du système de santé puis dans la vaccination. Satisfaits de l’approche participative de la formation, les invités ont promis d’appliquer les notions reçues dans leur vie professionnelle.

Fernand Kinmahou

Publié le 02-09-2020 dans Matin Libre