Planning familial : le rôle majeur de l’USAID

Femme et son bebe

En raison des difficultés d’accès à une santé de qualité et du poids des préjugés et des cultures, plus d’un tiers des femmes togolaises n’auraient pas accès au planning familial.

Des efforts sont menés par le ministère de la santé et par des partenaires étrangers.

Le projet régional ‘Agir pour la Planification Familiale’ (AgirPF), financé par les Etats-Unis depuis 2013 via l’USAID et avec la contribution de Engender Health, a permis de faciliter l’accès à un plus grand nombre de femme et ainsi de contribuer à faire chuter la mortalité infantile.

AgirPF mène des activités visant à élargir l’accès à des conseils de planification et à une gamme de méthodes contraceptives, à promouvoir des comportements de planification familiale sûrs et sains et à accroître la sensibilisation sur les avantages de ces méthodes.

Pour ce qui concerne le Togo, le projet est arrivé à son terme.

La clôture du projet ne signifie pas la fin de l’assistance du gouvernement américain en Afrique de l’Ouest et au Togo dans ce domaine, a tenu à préciser David Gilmour, l’ambassadeur américain à Lomé.

Le ‘Projet d’amplification familiale’ devrait prendre la relève d’AgirPF dans les mois à venir avec des actions encore plus ciblées.

Publié le 10-06-2018 dans republicofTogo