Planification familiale: CéRadis publie la contribution des médias béninois

Le Cercle de Réflexion et d’actions pour le développement intégré et la solidarité (CéRadis) a procédé, vendredi 12 octobre dernier, au lancement du press-book sur l’état de la planification familiale au Bénin. C’est une contribution de la presse béninoise aux efforts de plaidoyers des Osc. L’activité entre dans le cadre de la Journée internationale de la fille, édition 2018.

La presse béninoise n’est pas inactive face au challenge pour le repositionnement de la planification familiale. Elle y a apporté sa contribution à travers des productions avec le soutien technique du CéRadis en vue d’une meilleure efficacité des politiques publiques en matière de planification familiale. On peut retrouver différentes thématiques compilées et traitées à travers différents genres journalistiques. Cette revue de presse est la troisième du genre portant le sceau du CéRadis. Elle reflète le regard de la société civile eu égard à ses motivations et attentes par rapport aux engagements pris par l’Etat pour le repositionnement de la planification familiale au Bénin.

« Ce press-book est le symbole de la grande complicité et de la synergie d’actions qui doivent toujours exister entre les organisations qui œuvrent pour le droit à la santé et les professionnels de la presse engagés pour la promotion du développement social et durable », apprécie le directeur exécutif du CéRadis, Nourou Adjibadé.

Le document fait un point non exhaustif du chemin parcouru par le Bénin en termes d’engagement en matière de planification familiale et des défis qui l’attendent. « Le suivi des engagements pris par le Bénin en matière de santé de la reproduction et planification familiale est impératif au regard du faible niveau des indicateurs en santé et de l’insuffisance d’un leadership éclairé des acteurs nationaux impliqués dans l’atteinte des objectifs de développement durable en matière de santé. Il est donc impérieux de suivre ces engagements pour constater les progrès et surmonter les obstacles. C’est le sens de ce press-book », explique-t-il.

Tous les chantiers en matière de la planification familiale ont été parcourus avec comme boussole le plan d’action national budgétisé pour le repositionnement de la planification familiale (2014-2018). Entre autres, les défis et enjeux liés à la demande et à l’offre de service de PF, le genre et la planification familiale, l’environnement habilitant les textes de lois en matière de santé sexuelle et reproductive et le niveau d’application des textes.

Baliser le chemin pour les défis futurs

Cette production de presse balise le chemin pour les défis en attente. « Ce press-book est révélateur des progrès réalisés depuis le lancement du partenariat de Ouagadougou en février 2011 et renseigne à suffisance sur les enjeux auxquels tous les acteurs doivent faire face dans les prochaines années », souligne Nourou Adjigbadé.

Il est un outil qui accompagne les actions de plaidoyers du
CéRadis en matière de planification familiale. D’où la satisfaction du président de l’Union des professionnels des médias du Bénin, Franck Kpochémè, qui salue la contribution de la presse nationale et l’exhorte à plus d’engagement pour l’atteinte des objectifs fixés par le Bénin.

Le lancement de ce document coïncide avec la Journée internationale de la fille. Une manière pour CéRadis de faire toucher du doigt les écarts à combler dans les rangs des adolescents et jeunes, en matière de planification familiale. Les chiffres énumérés par la représentante de la direction de la Santé de la mère et de l’enfant, Aminatou Baco Mama Chabi, renseigne sur les efforts à fournir au profit de la cible. « Une femme sur cinq qui meurt d’une grossesse ou d’un accouchement est une adolescente, soit 14% des filles de moins de 15 ans et 35% des filles de moins de 18 ans mariées. Toutefois, CéRadis s’emploie à corriger les faibles performances du Bénin en matière de PF. Ses efforts dans le domaine des droits humains sont reconnus et récompensés à l’international à travers un prix spécial, pour sa participation « aux prix des Droits de l’homme de la République française ‘’Liberté-égalité-fraternité’’, édition 2017 ». Un motif d’encouragement et de détermination pour la structure dont la motivation pour les questions de santé sexuelle et reproductive, de même que des droits humains n’est point à démontrer.

Maryse ASSOGBADJO

Publié le 15-10-2018 dans la nation Bénin