Mali : Droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles : Lancement d’un projet d’envergure à Ségou

Le lancement du projet « Support aux femmes et aux filles de trois communes de la région de Ségou, pour l’exercice libre et informé de leurs droits sexuels et reproductifs, sans discrimination, ni violence et atteindre le plus haut niveau de santé sexuelle et reproductive » a eu lieu jeudi dernier, au Centre de santé de référence Famory Doumbia.

C’était en présence du 1er adjoint au préfet du cercle de Ségou, Daouda Diarra, de la directrice de l’Association pour la promotion de la santé de la mère et de l’enfant (IAMANEH Mali), Mme Dolo Oumou Diombélé, du vice-président du conseil de cercle de Ségou, Moussa Bouaré, de la coordonatrice de l’ONG Farmamundi, Dr Sandra Guerra, des représentants des ASACO et des aires de santé bénéficiaires.

Ce projet, dont la finalité est la promotion et la protection des droits de la femme et de la jeune fille, a une durée de deux ans et interviendra dans les aires de santé de Katiena, Tongo et Samine. Il est financé à hauteur de 153 millions de Fcfa par l’ONG Farmamundi et la mairie d’Andalucia. Les résultats attendus sont, entre autres, l’accès des femmes de trois centres aux services de santé sexuelle intégrant l’approche de l’égalité de genre et l’information des utilisateurs en tant qu’élément-clé pour une prise de décision libre, le traitement de récupération intégrale des victimes de fistule obstétricale dans les services hospitaliers de qualité avec l’accompagnement psychosocial jusqu’à la réhabilitation totale dans le contexte d’origine, etc.

Pour le vice-président du conseil de cercle de Ségou, ce projet constitue une réponse appropriée à la problématique de la fistule obstétricale et permettra à n’en point douter l’éradication des pratiques traditionnelles novatrices. Moussa Bouaré dira également qu’en cherchant à libérer les femmes et les jeunes filles de certaines pesanteurs sociales et en renforçant leur leadership, l’IAMANEH Mali contribue à promouvoir l’équité genre et le bien-être pour le plus grand nombre.

« Le conseil de cercle ne peut que se réjouir de l’opportunité qui lui est ainsi offerte par la mise en œuvre de ce projet et profite de cette cérémonie pour remercier l’IAMANEH Mali et ses partenaires », a-t-il précisé. Il a appelé les communes bénéficiaires à une plus grande participation pour l’atteinte des objectifs du projet.

Selon la directrice de l’IAMANEH Mali, les femmes et les jeunes filles constituent la couche la plus vulnérable de notre société, et cela, par d’une part par le faible accès de celles-ci aux services sociaux et économiques de base (santé, éducation, alimentation, propriété foncière, etc.) et d’autre part par leur incapacité à influencer non seulement les pratiques traditionnelles néfastes ancrées dans nos communautés (excision, mariages précoces ou forcés, exclusion du circuit décisionnel), mais aussi les politiques de développement.

« C’est pour cette raison que l’IAMANEH Mali s’est engagée depuis février 2000 avec l’appui de ses partenaires financiers dans la lutte pour promouvoir la santé de façon générale en vue d’améliorer les conditions de vie de la femme dans cinq régions du Mali à savoir Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti et le district de Bamako », a expliqué Mme Dolo Oumou Diombélé.

Aussi, elle a signalé que le projet va mettre en œuvre une série d’activités de communication pour le changement de comportement et l’offre de services de santé de qualité qui vont de façon complémentaire concourir à promouvoir durablement la promotion de la santé des femmes. Mme Dolo Oumou Diombélé a saisi l’occasion pour adresser ses vifs remerciements aux partenaires qui accompagnent son association depuis plus de deux décennies.

Dans son intervention, le 1er adjoint au préfet du cercle de Ségou a fait savoir que les activités qui seront menées dans le cadre du projet permettront, à coup sûr, de soulager la population atteinte de cette maladie. Daouda Diarra a adressé une mention particulière à toutes les structures qui œuvrent inlassablement à la protection et à la promotion des droits de la femme et singulièrement l’IAMANEH Mali et son partenaire Farmamundi.

Mamadou SY

Publié le 01-04-2019 dans maliactu