Les adolescents et jeunes de Kouandé conscientisés pendant cinq jours sur la problématique de la santé sexuelle et de la reproduction

Une équipe de Sia N’Son ONG, appuyée par les agents du CIPEC Atacora-Donga, dans le cadre des activités de la semaine santé, ont, au détour des causeries éducatives, des séances de projections de téléfilms et des démonstrations grand publique du port correct du préservatif, inculqué du 08 au 12 décembre, des notions et des valeurs d’une sexualité responsable à plusieurs centaines d’adolescents et jeunes de Kouandé.

Dans une démarche participative, séquencée de jeux divers, ces adolescents et jeunes ont été entretenus sur plusieurs thématiques dont le « harcèlement sexuel en milieu scolaire : Que dit la loi ? », « La transsexualité », « La Politique de prévention de la riposte au VIH et autres IST : causeries et débats », « Historique et Etat des lieux sur la sexualité et la grossesse a l’adolescence » et « Grossesse à l’adolescence : Psychopathologie ».

En plus des panels de discussion, cette jeunesse visiblement en quête de boussole pour une sexualité responsable, a aussi eu droit à des projections de films documentaires en lien avec la santé sexuelle et reproductive. Il s’agit, entre autres, des téléfilms le « Sida sans visage », « Si j’avais su », « L’amour n’exclut pas la capote » et « Mieux vaut le savoir ».

En mettant un point d’honneur sur l’importance de se préserver avant tout acte sexuel, l’équipe de Sia N’Son ONG, sous la dynamique de sa superviseur Mamatou Idrissou, s’est faire le devoir de responsabiliser également cette jeunesse de Kouandé sur le port correcte du préservatif,

Plusieurs autres activités ont meublées cette semaine santé dont les consultations juridiques et psychologiques et des dépistages du VIH/Sida, de l’hépatite B et du cancer de sein.

ABP/IM/JVD

Publié le 14-12-2020 dans agencebeninpresse