Karang – Planification familiale : Le maire et les Imams s’engagent à accompagner le CRSD

La mairie de Karang, dans l’arrondissement de Toubacouta, département de Foundiougne et les leaders religieux de cette localité s’engagent à accompagner le cadre des religieux pour la santé et le développement dans sa mission de lutte contre la mortalité maternelle et infantile à travers la sensibilisation sur l’espacement des naissances.

Djoguine Gomis, le maire de la commune de Karang qui a présidé ce jeudi la session de formation sur l’argumentaire islamique consacré à l’espacement des naissances a fortement apprécié le travail du CRSD surtout dans le cadre de la lutte contre la mortalité maternelle. Il s’est ainsi engagé à travailler aux côtés du CRSD pour renforcer la sensibilisation des familles et des communautés sur les bienfaits de la planification familiale.

Cette activité organisée à l’intention des leaders religieux visait à améliorer les connaissances et aptitudes de ces derniers sur l’importance de l’espacement des naissances et les impliquer davantage dans la sensibilisation sur les bienfaits de la planification et la lutte contre la mortalité maternelle et infantile. Dans son propos l’Imam Ahmeth Takhiyou KANE, qui animait cette session, en se basant sur le Coran et la Suna du Prophète (Psl) a démontré aux participants que l’Islam n’interdit pas du tout l’espacement des naissances.

Une démonstration qui suscité beaucoup de questionnement de la part des participants à cette activité. Les chefs religieux qui reconnaissent qu’ils aident les femmes, selon certaines pratiques, à éloigner leurs grossesses.

Imam KANE a également rappelé que la planification familiale au Sénégal demeure l’une des solutions les plus efficaces pour la sauvegarde de la santé de la mère et de l’enfant et l’équilibre économique et social des familles. Cependant malgré les efforts consentis, il existe toujours des poches de résistance où les populations se réfugient derrière pour contester cette pratique. Raison pour laquelle il a demandé aux Imams et oulémas présents à cette rencontre d’introduire cette thématique dans leur sermon pour aider davantage les populations.

Cette activité entre dans le cadre du programme de formation et de sensibilisation sur l’importance de l’espacement des naissances initié par le Cadre des Religieux pour la Santé et le Développement (CRSD).

Le CRSD veut dans sa démarche encourager le dialogue et la coopération entre les communautés religieuses du pays pour faire progresser le développement, améliorer la santé maternelle et infantile, protéger et soutenir les populations vulnérables et faire avancer la cohésion sociale et la paix.

Khalil Kamara

Publié le 19-05-2019 dans senego