Barouéli : Caravane de sensibilisation de Plan Mali contres les mutilations génitales féminines

L’ONG Plan Mali a entamé lundi, une caravane d’une semaine de sensibilisation sur l’abandon des pratiques néfastes notamment les mutilations génitales féminines dans le Cercle de Barouéli, a constaté l’AMAP.

Les caravaniers composés des agents de Plan Mali, de l’équipe de recherches et d’appui pour le développement (ERAD), accompagnés de nombreux journalistes, à l’entame de leur tournée, ont rencontré les membres du Comité Local Abandon des
Pratiques Néfastes (CLAPN) de Barouéli, sous la présidence du Préfet, Dieudonné Sagara.

Les échanges ont porté entre autres, sur les actions du CLAPN  dans la lutte contre les violences basées sur le Genre (VBG), l’identification des femmes victimes et leur prise en charge et la prise en charge médicales et l’insertion sociale des victimes des VBG.

Selon le chef de la mission, Mme Diallo Fatoumata Samaké, cette caravane qui sillonnera les différentes localités du Cercle de Barouéli, va permettre aux partenaires et hommes de médias de mieux comprendre les actions de Plan Mali et d’échanger avec les acteurs sur les difficultés empêchant les victimes de se déclarer le plus souvent.

Le Préfet de Cercle a salué l’initiative de l’organisation de la caravane qui apportera certainement un plus dans la lutte contre les pratiques néfastes avant d’assurer les organisateurs de la disponibilité et de l’accompagnement de l’administration  pour la réussite de leur mission.

Dans le Cercle de Barouéli, sur 40 villages couverts, 18 villages ont déclaré l’abandon des pratiques et les conventions ont été signées comme mesure dissuasive.

Publié le 01-02-2019 dans Bamada