Guinée : des journalistes outillés sur la notion de la CIPD

18 journalistes guinéens ont été outillés sur la notion de la CIPD. C’est en prélude de la 25 ème Conférence Internationale sur la Population et le Développement prévue du 12 au 14 novembre 2019 au Kenya que l’UNFPA-Guinée a organisé ce jeudi 22 août 2019 une journée d’information et d’orientation des médias sur la CIPD.

Plusieurs sujets brûlants comme l’éducation, l’importance de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, la santé sexuelle et reproductive qui assure les droits et les choix pour tous, des techniques de traitement de l’information ont été abordés par les formateurs.

Pour le directeur national de la population et le développement au ministère du plan et du développement économique. Il s’agit du rapport sur la mise en œuvre de la déclaration d’Addis Abeba en Guinée.

« Ce rapport est un rapport national qui fait le point par rapport aux 88 engagements contenus dans cette déclaration avec l’examen de ce qui a été fait depuis 2014 d’un cas après la CIPD et le niveau de réalisation et surtout ce qui reste à faire », a indiqué Mohamed Sano.

Ce rapport est important par rapport à la 25ème Conférence Internationale sur des Populations et le Développement qui doit se tenir à Nairobie (Kenya). « C’est pour nous permettre d’apprécier ce qui est fait mais surtout de remédier les défis à relever pour que l’on puisse arriver à encore améliorer la mise en œuvre de ces déclarations d’Adis Abeba ».

Ce que la Guinée a comme défis à relever à la CIPD prévue en Nairobie, c’est six piliers sur presque que tous les piliers, il y a des efforts à faire notamment l’insuffisance des ressources humaines qui sont des enjeux extrêmement important parce que ce pilier est dans le cadre du dividende démographique avec l’éducation, l’emploi qui sont les maillons essentiels.

« De l’autre côté, comme on a parlé les piliers, dignité et égalité, tout ce qui est aspect genre, tout ce qui est lutte contre la violence basée sur le genre, on a encore beaucoup d’effort à faire par rapport à ça », a-t-il ajouté.

Plus loin, le directeur national de la population et le développement a souligné qu’en termes de revus et territoire « comme je l’ai expliqué, mobilité et localisation, nous avons une densité routière qui est insuffisante, on a beaucoup d’effort par rapport au réseau ferroviaire et surtout par rapport au transport aérien. Ce sont entre autres par rapport aux engagements ce que je relève en plus tout ce qui est lié à la gouvernance de façon générale. Comme ça été dit à la conférence, vous savez qu’au niveau mondial même, on est en train de proposer qu’on accélère les promesses qui ont été faites parce que même à ce niveau, il y a des problèmes c’est pourquoi, la Guinée avec les autres vont se retrouvés en Nairobi pour renforcer la coalition entre les acteurs politiques, les acteurs gouvernementaux, la société civile, les universités, les leaders communautaires et religieux pour accélérer l’attente des objectif de la CIPD », a-t-il renchéri.

Cette activité d’information et d’orientation des médias sur le traitement journalistique des sujets en lien avec les engagements de la CIPD a été réalisée aussi à Boké, Kindia, Mamou, Labé, Kankan et Nzérékoré.

Ibrahima Sory BARRY

Publié le 24-08-2019 dans aminata