Développement / Les autorités communales et départementales du Borgou informées du Projet SWEDD-Bénin

Le ministère du Plan et du développement  a organisé ce mercredi à la salle de la préfecture de Parakou, une séance d’information à l’intention des membres de la Conférence Administratives Départementales (CAD) et  des maires du Borgou dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Régional d’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique  au Sahel (SWEDD-Bénin) en présence des leaders religieux et des représentants des acteurs intervenants dans la protection des droits de la femme et de  l’enfant.

Ce projet vise donc  à accélérer la réalisation des droits et du plein potentiel de 3.302.000 jeunes des deux sexes pour enclencher les bénéfices du Dividende démographique en soutien  à l’objectif de croissance économique inclusive du Programme d’action du gouvernement 2016-2021 et aux 49 cibles prioritaires des objectifs de développement durable.

L’opérationnalisation du projet SWEDD-Bénin, informe Naïmatou Bio Djara, Coordonnatrice de ce projet, s’articule autour de trois composantes essentielles   dont la première vise à créer une demande pour les produits et services de Santé Reproductive , Maternelle, Néonatale, Infantile et Nutritionnelle (SRMMIN) en favorisant le changement social et comportemental ainsi que l’autonomisation des femmes et des adolescentes.

La deuxième composante, à l’en croire,  contribuera au renforcement des capacités régionales afin d’améliorer l’offre en produits de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle tout en garantissant la disponibilité de personnel qualifié.

A travers la troisième, le projet va œuvrer au renforcement de l’engagement politique et la capacité d’élaboration des politiques liées au dividende démographique et la mise en œuvre du projet, a-t-elle dit.

La cible principale constituée de filles béninoises  de 10 à 14 ans et d’adolescentes  âgés de15 à 19 ans résidant dans les zones d’intervention du projet, le SWEDD Bénin  va , au total impacter 61.440 dont 31.200 filles déscolarisées et non et 30.240 scolarisées, a martelé Mme Bio Djara. La cible secondaire, ajoute-t-elle, est constituée des femmes, des leaders religieux, des Organisations de la Société Civile (OSC), des relais communautaires et du reste de la population.

Approuvé le 25 janvier 2019 par le Conseil d’administration de la Banque Mondiale à Washington aux Etats-Unis et dont l’accord a été signé le 08 mars 2019, le SWEDD-Bénin, est initié pour réduire les inégalités du genre au Bénin et dans les pays participants.

ABP/BYS/MS

Publié le 01-07-2020 dans agencebeninpresse