Des leaders religieux outillés en compétences digitales

Le Bénin a accueilli du 23 au 26 octobre 2018, un atelier régional de formation des formateurs en TIC et réseaux sociaux à l’endroit des leaders religieux, des Jeunes Ambassadeurs et des Coordonnateurs CS4FP PLUS des neuf pays du Partenariat de Ouagadougou. Une initiative de IntraHealth à travers le projet Civil Socity for Family Planning (CS4FP PLUS) en collaboration avec la coalition des OSC/PF du Bénin. Les travaux se sont déroulés au Bénin Royal hôtel à Cotonou grâce à l’appui financier du Royaume des Pays-Bas et la Fondation Hewlett.

Outiller les leaders religieux en compétences digitale afin qu’ils intègrent désormais les médias sociaux dans leur stratégie de communication sur la problématique de la Santé de la Reproduction et de la Planification Familiale (SR-PF). Tel est l’objectif principal de l’atelier régional de formation des formateurs en TIC et réseaux sociaux, qui a réuni à Cotonou du 23 au 26 octobre 2018, les coordonnateurs du projet Civil Socity for Family Planning (CS4FP), des leaders religieux et de jeunes ambassadeurs des neufs (09) pays du Partenariat de Ouagadougou.

Pendant 4 jours de formation, la trentaine de participants, tous acquis à la cause de la PF ont suivi plusieurs communications sur la gestion digitale, la gestion de contenus de formation et l’élaboration de message pertinents sur la PF.

Selon les organisateurs, l’intérêt d’une communication digitale n’est plus à démontrer de nos jours.

Il est nécessaire de former les leaders religieux à l’utilisation des diverses plateformes digitales (Facebook, Twitter, instagram, YouTube…) pour les amener à communiquer plus efficacement afin de mieux atteindre leur cible et accroître la prise de conscience et la demande de services de santé reproductive et de planification familiale en adressant la désinformation et les rumeurs sur le sujet, a expliqué la conseillère communication et plaidoyer du projet CS4FP PLUS de IntraHealth International, Mme Émilienne Assama.


Le coordonnateur de la coalition des OSC/PF du Bénin, Jérome Chatigre, soutient que l’implication des leaders religieux dans le combat de repositionnement de la PF en Afrique de l’ouest est incontournable. Il pense que garants de nos mœurs et coutumes, ces derniers sont des personnes respectées dans leurs communautés respectives. D’où leur présence à cet atelier, a-t-il souligné.

Ainsi, les leaders religieux venus du Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Togo, Sénégal et du Bénin sont aguerris pour répandre des informations précises au sujet de la santé reproductive et de la planification familiale, y compris l’espacement des naissances via les TICs et aussi former d’autres leaders religieux dans leurs pays.

L’initiative de IntraHealth à travers le projet CS4FP, en collaboration avec la coalition des OSC/PF du Bénin est fortement saluée par les participants, qui ont pris l’engagement ferme de faire la restitution au retour dans leurs pays.

Le satisfecit des participants

Kadiatou Konate, jeune ambassadeur PF de la Guinée se réjouit d’avoir partagé des connaissances sur les TICs avec les leaders religieux lors de l’atelier.  »C’est une opportunité pour moi d’avoir eu un espace d’échange avec les leaders religieux en ce qui concerne l’utilisation des TICs dans la promotion de la PF. C’était vraiment une barrière de penser qu’ils ne pouvaient s’approprier des TICs pour véhiculer des messages sur la PF. Or, avec nous les jeunes ambassadeurs certainement on peut impacter la communauté, nos pairs avec nos messages mais si on peut déjà avoir l’appui des leaders religieux, le message va passer beaucoup plus vite surtout à travers les TICs dans nos communautés » , reconnaît la championne PF. Pour conclure, Kadiatou a remercié le président de la Coalition des OSC/PF du Bénin, Dr Yves Sossou, pour l’accueil chaleureux qui leur a été réservé.

Au terme des travaux, Emilienne Assama a, au nom de Intrahealth et du Directeur du projet Civil Socity for Family Planning (CS4FP), Dr Moktar Diallo, remercié l’ensemble des coalitions d’OSC pour avoir envoyé leurs représentants. Elle a exhorté les participants à non seulement organiser des formations de restitution dans leurs pays mais aussi à tenir compte de leurs contextes pour innover dans le développement des contenus pour le bien-être des populations.

La secrétaire à l’organisation de la coalition des OSC/PF du Bénin, Marlène Quenum Ehoun, a aussi remercié IntraHealth International, la Fondation William et Flora Hewlett et le Royaume des Pays-Bas pour leurs appuis techniques et financiers mais également les jeunes ambassadeurs et les leaders religieux pour avoir participé activement à cet atelier régional.

Des attestations ont été remises aux participants au terme de la formation.

Zoom sur le CS4FP

Le Projet de Renforcement de l’Engagement de la Société Civile pour la Planification Familiale en Afrique de l’Ouest (CS4FP) a pour but de contribuer à l’atteinte du dividende démographique dans les neuf pays du Partenariat de Ouagadougou à travers le renforcement des capacités de plaidoyer et d’action des coalitions d’OSC, des jeunes et des leaders religieux. Elle vise aussi l’amélioration de l’accès des jeunes et adolescents aux programmes de santé de la reproduction y compris la prévention du VIH/SIDA.

Le projet renommé CS4FP PLUS pour sa 3ème phase (2017-2019) est une initiative de IntraHealth International avec le financement de la Fondation William et Flora Hewlett et du Royaume des Pays-Bas.

L’un des objectifs spécifiques du projet est de promouvoir les solutions innovantes et en phase avec les réalités du moment, comme l’usage des TICs pour la promotion de la PF.

Juliette MITONHOUN

Publié le 7-11-2018 dans 24haubenin