Cérémonie de Réception d’un Centre de Plaidoyer à L’Université Abdou Moumouni de Niamey : Un Appui pour l’opérationnalisation du Concept de Dividende Démographique

La Présidente de la Fondation Tattali Iyali, la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, a parrainé le samedi 19 octobre dernier, la cérémonie officielle de réception de l’espace de plaidoyer sur la santé de la reproduction et le dividende démographique à l’Université Abdou Moumouni de Niamey. C’est la « Place Brah Maman » de l’UAM qui abrite ce nouveau centre. Etaient présents à la cérémonie la ministre de la population, Mme Amadou Aissata, la Ministre de la coopération et de l’action humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg, Mme Lenert Paulette, ainsi que des autorités rectorales et plusieurs cadres du fonds des Nations Unies pour la Population.

En procédant à l’inauguration du centre de plaidoyer aux côtés de la Ministre de la coopération et de l’action humanitaire  du Grand-Duché de Luxembourg, la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou a indiqué que cette cérémonie est d’autant plus importante qu’elle se déroule à l’université qui est «un espace d’épanouissement intellectuel et culturel des jeunes par excellence ou peuvent le mieux s’opérer les changements positifs ». Elle a aussi rappelé que  cette inauguration du centre de plaidoyer sur la santé de la reproduction, la planification familiale et le dividende démographique s’inscrit au titre de l’appui à l’opérationnalisation du concept de dividende démographique dans notre pays.

La Première Dame, Dr Lalla Malika, Présidente de la fondation Tattali Iyali et marraine de la cérémonie  a assuré que la santé de la mère et de l’enfant est au cœur de l’action de sa fondation dont l’objectif est «de contribuer au bien-être de la famille». Cet espace de plaidoyer, a-t-elle dit, est d’une grande importance pour les étudiants de l’université de Niamey car il contribue « à l’amélioration du capital humain, base de développement d’un pays ».

La Ministre de la coopération et de l’action humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg, Mme Lenert Paulette,  s’est réjouie, de sa visite au Niger à « un moment fort, un moment d’engagement en faveur de l’autonomisation de la jeune fille ». Cette inauguration, a-t-elle relevé, assure aussi une visibilité médiatique et la promotion «des résultats tangibles du programme ILIMI comme un modèle réplicable, effectif, durable et assurant plusieurs niveaux de services sociaux de base pour l’amélioration des conditions de vie des communautés les plus vulnérables en général, et de la situation de la jeune femme en particulier». Offrir à ces jeunes femmes et à leurs enfants un cadre de sensibilisation, a dit Mme Lenert Paulette, constitue une nouvelle chance, un nouveau départ et une opportunité pour elles « de retrouver la liberté par le travail ».

Les locaux de l’espace de plaidoyer sont constitués d’un ensemble de bâtiments construits sur la Place Brah Maman de l’Université Abdou Moumouni de Niamey. Ils comprennent quatre salles fonctionnelles qui servent de réceptacles aux conférences-débats, un magasin, une cuisine et des sanitaires avec leurs équipements. Cet espace de plaidoyer est également doté d’une puéricultrice en charge d’une salle qui sert accessoirement de crèche pour accueillir les enfants des étudiantes mariées. Il est construit et équipé sur financement du Grand-Duché de Luxembourg, à travers sa Direction de la Coopération au Développement et de l’Action Humanitaire.

Souleymane Yahaya

Publié le 18-10-2019 dans lesahel