Célébration de la 24ème édition de la Journée Internationale de la Femme à Lokossa

La directrice départementale de la famille et de la micro-finance du Mono, Laure Hortense Dotou, a célébré ce vendredi sur l’esplanade de la maison du peuple de Lokossa la 24ème édition de la Journée Internationale de la Femme au Bénin avec les femmes dudit département, en présence du secrétaire général du département du Mono, Arnaud Sègla Agon et du responsable délégué de l’unité fonctionnelle régionale de Enabel, Salami Tenakah.

Selon Laure Hortense Dotou, les manifestations liées à cette Journée Internationale de la Femme seront axées sur des réflexions vers l’amélioration des conditions de vie de la couche féminine, l’analyse des moyens pour sa rémunération, voire son mieux être.

La directrice départementale de la famille et de la micro-finance du Mono, a fait observer que les filles et les femmes continuent de subir diverses formes de maltraitance par manque de moyens de production. De ce fait, a-t-elle précisé, il urge de mener des actions concrètes pour leur épanouissement en améliorant leur statut juridique et économique au sein de la société.

Elle a souhaité que des mesures exceptionnelles soient effectivement prises pour l’accès au foncier, aux crédits et intrants dans le cadre de l’installation des entreprises agricoles au profit des femmes, l’intégration du genre dans les politiques et programmes des ministères, l’élaboration d’un plan d’action pour une meilleure représentativité des femmes dans les instances locales de prise de décisions, l’appui aux groupements féminins en matériaux de travail et l’octroi de micro-crédits.

Pour le responsable de l’unité fonctionnelle régionale de Enabel, Salami Tenakah, la femme béninoise éprouve plusieurs difficultés relativement à l’accès à la terre pour la production agricole et tous autres usages, aux facteurs de production concentrés dans les seules mains des hommes.

La couche féminine n’est pas impliquée dans la gestion de la chose publique malgré son importance, a –t-il précisé, avant d’énumérer les interventions de son institution en faveur de cette couche défavorisée. Il s’agit, entre autres, de l’appui en investissement pour la production agricole, la formation sur le leadership féminin pour faciliter la participation de la femme aux instances de prise de décision, etc.

Le secrétaire général du département du Mono, Arnaud Sègla Agon, a expliqué que les réflexions de cette année au plan national s’articulent autour du thème « Leadership féminin en politique, l’égalité pour ligne de penser »

« C’est une occasion pour nous de nous pencher sur les conditions de la femme béninoise et les inégalités dont elles sont victimes dans la société et de leur donner effectivement les moyens d’exprimer tout leur potentiel en leadership féminin dans le domaine de la politique », dira t-il avant d’ajouter qu’aucun développement ne peut se faire sans la femme.

Les participants ont eu droit à deux communications portant sur « les inégalités et les mesures correctives » et « les mesures préventives contre la rougeole ». L’octroi des prix suite à un jeu-concours pour la circonstance ainsi que la visite des stands de produits agricoles, œuvres des braves femmes de Enabel ont mis fin aux manifestations.

Publié le 10-03-2019 dans agence Bénin presse