Causerie-débat sur la Santé Sexuelle et Reproductive : Fawe-Bénin échange avec les filles du lycée de Ouidah

Les apprenantes du Lycée des jeunes filles de Ouidah ont été conviées à une causerie-débat sur la santé sexuelle et reproductive le vendredi 08 novembre 2019. Initiée par Fawe-Bénin dans le cadre du projet “football pour l’amélioration du droit à la santé sexuelle et reproductive des filles du Lycée des Jeunes Filles de Ouidah“, cette séance d’échanges a permis d’évaluer leurs acquis du projet…

Dans son intervention, la Présidente de Fawe-Bénin, Ida Tokpo Mledali a souligné que la présente causerie-débat vise à évaluer les connaissances des lycéennes sur les thématiques en lien avec la santé sexuelle et reproductive. Ainsi, elles ont été invitées à participer activement et dans un échange interactif sans complexe au débat avec les animateurs. Une série de questions a été adressée aux lycéennes, bénéficiaires du projet. Des questions qui ont permis à ces dernières de se familiariser davantage avec le concept de la santé sexuelle et de la reproduction, de mieux cerner l’importance de l’éducation à la santé sexuelle. «Ce projet nous a permis de comprendre le concept de droit à la santé sexuelle et reproductive et de connaître nos droits en la manière.

En outre, nous avons été formées sur les thématiques de la santé sexuelle et reproductive comme l’hygiène corporelle et menstruelle, la puberté et le développement du corps humains des jeunes filles, les IST et le VIH Sida…» ; «Grâce à ce projet, nous pouvons désormais discuter de la sexualité avec nos parents à la maison, et nous rendre dans un centre de santé pour avoir des informations relatives à notre santé sexuelle», ont témoigné des lycéennes. Faut-il le préciser, grâce au football, elles ont découvert leur corps (capacité physique), acquis le sens du travail en équipe et l’esprit de solidarité. Les entraînements leurs ont permis de maintenir leur condition physique et leur santé.

Au cours des échanges, les jeunes filles ont partagé leurs expériences avec le football. Des échanges, il ressort que le sport permet à la jeune fille de contenir son désir sexuel. Il peut servir aussi d’alibi aux jeunes filles, pour éviter un rendez-vous avec son compagnon. Ces filles entendent, par ailleurs, sensibiliser leurs camarades et entourage sur les droits sexuels et la santé sexuelle et reproductive tout en partageant les connaissances acquises dans le cadre du projet. Ceci, afin qu’elles puissent adopter de meilleurs comportements. L’abstinence est la meilleure solution pour éviter les IST/MST et les grossesses précoces non désirées.

 Aziz BADAROU

Publié le 19-11-2019 dans matinlibre