Campagne « Saint Valentin sans grossesse » à Koudougou

saint-valentin-sans-grossesse

Le réseau des Jeunes ambassadeurs pour la planification familiale a organisé une campagne « Saint valentin sans grossesse précoce et non désirée » le mercredi 14 février 2018 au secteur 9 de Koudougou à travers une animation grand-public. 2 Troupes théâtrales et 4 groupes musicaux ont tenu le public en haleine durant des heures.

Selon Benjamin Bado, membre du groupe, le réseau des Jeunes Ambassadeurs est un regroupement de 33 jeunes issus de différentes structures membres du Groupe Technique Santé de la Reproduction. Ce réseau a été mis en place par INTRAHEALTH à travers son projet Civil Society For Family Planning Plus (CS4FP Plus) pour le repositionnement de la Planification Familiale en Afrique de l’Ouest.

Contribuer à susciter une prise de conscience chez les jeunes sur le phénomène des grossesses non désirées, et référer au moins 500 jeunes vers les formations sanitaires pour une méthode de contraception, tel est l’objectif visé à travers cette soirée d’animation et de sensibilisation.

Pour lui, le Burkina Faso est un pays dont la population est à majorité jeune. Cette jeunesse est aussi très féconde. En effet, selon l’EDS 2010, l’indice synthétique de fécondité est à 6,0 enfants par femme dont (3,9 en milieu urbain et 6,7 en milieu rural). Les adolescentes (15-19 ans) contribuent pour beaucoup dans la fécondité nationale, avec un taux de 21% (en ville 11% et en zone rurale 28%).

De plus, c’est une jeunesse qui est précocement active sur le plan sexuel (82,3% des femmes de moins de 20 ans ont déjà eu leur premier rapport sexuel). La jeunesse est la plupart du temps confrontée à des situations de grossesse non désirée qui s’accompagne de son lot de problèmes, non seulement pour les jeunes, mais aussi pour leurs parents et la société toute entière.

Pour le réseau, il est important que cette jeunesse soit éduquée sur la santé sexuelle et reproductive. Conscient de cela, le réseau des Jeunes Ambassadeurs pour la Planification Familiale au Burkina a organisé une campagne de sensibilisation et de communication à l’occasion de la Saint Valentin, fête des amoureux, sous le thème : « A la Saint Valentin, je love avec prudence ».

La population de Koudougou a pris part activement à travers les réponses qu’elle apportait aux différentes questions posées après les prestations. Pour Aicha Nacoulma, rencontrée après l’animation, cette activité lui a permis de découvrir d’autres méthodes contraceptives.

Michel Yamego

Publié le 21-02-2018 dans Burkina24