Autonomisation des femmes : La belle initiative de Mali health

Deux sociétés coopératives viennent de bénéficier du projet : « Women Connect Challenge » ou « mettre les femmes au défi de la connectivité », initié et financé par Mali Health, en partenariat avec l’USAID. Ainsi, elles recevront des intrants et équipements de fabrication du savon.

Le lancement du projet s’est déroulé jeudi dernier à Sabalibougou. Il était couplé à la remise d’intrants et équipements de fabrication du savon aux deux sociétés coopératives des femmes de Sabalibougou (coopératives Damou et Allah ka ma ton). La cérémonie était présidée par la directrice nationale de Mali Health, Mme Diallo Mariam Fofana, en présence du conseiller technique au ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sow Nana Kadidia Traoré, du chef de village de Sabalibougou, Dramane Keïta et de nombreux invités. Le programme adaptera le contenu des interventions de Mali Health aux thèmes du financement de la santé afin de créer des modules, pouvant être intégrés dans la technologie vocale développée par Lenali sur le téléphone portable simple, le smartphone ou la tablette, non-connecté à l’Internet. Il évaluera aussi comment environ 400 femmes à Sabalibougou reçoivent et répondent aux informations fournies par la technologie à travers trois stratégies intégrées : accès aux informations et aux services de santé, accès aux ressources financières et participation à des groupes d’épargne ou des coopératives.

La directrice nationale du Mali Health et la représentante du ministère de la Promotion Femme ont remis des intrants et des équipements de fabrication du savon aux bénéficiaires. Le projet mobilisera un peu plus de 5,5 millions de Fcfa, y compris les dépenses liées à la formation des membres des deux coopératives dans la fabrication du savon. La responsable de Mali Health a expliqué que ce projet vise l’augmentation de l’utilisation de la technologie par les femmes en vue d’améliorer leur santé et autonomie financière l’amélioration de l’accès des femmes et filles aux informations sur la santé maternelle, néonatale et infantile et celle aux ressources et services financiers. Mme Diallo Mariam Fofana a également précisé que les membres de chacune des deux sociétés coopératives ont reçu une formation sur la gestion. Mali Health est une ONG américaine qui œuvre dans notre pays depuis 2016, avec comme mission de soutenir les efforts du gouvernement dans la lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile dans les zones périurbaines défavorisées, à travers l’accès à des soins de qualité, tout en réduisant les barrières financières. L’organisation compte à son actif la construction du centre de santé communautaire (Cscom) de Sikoro-Sourakabougou, l’amélioration du plateau technique avec des équipements médicaux des Cscom de Sikoro-Sourakabougou, Boulkassoumbougou I et la prise en charge des frais médicaux d’environ 2.000 enfants par an depuis 2009 dans certaines communes. La prise en charge des consultations prénatales (CPN) de près de 900 femmes par an depuis 2009 dans les communautés défavorisées du district de Bamako, le renforcement de la capacité de 4.000 femmes à faire face aux dépenses de santé de leurs familles et le développement des activités génératrices de revenus, le renforcement de la capacité de 63 centres de santé, en matière de prévention de la maladie à virus Ebola à Sikasso sont aussi, entre autres, des acquis.

Mme Sow Nana Kadidia a souligné que le projet qui conjugue trois domaines (l’utilisation de la technologie, la santé et le développement économique pour l’épanouissement de la femme), ne peut qu’être soutenu par l’Etat et les partenaires au développement. Mali Health accompagne les efforts du gouvernement, renforce le système de santé et fait de la femme un soutien de taille. Au regard de ce rôle important, mon département s’engage à accompagner l’atteinte des objectifs, a expliqué la représentante du ministère. Le représentant du maire de la Commune V, le chef de village de Sabalibougou et l’ensemble des bénéficiaires du projet ont exprimé leur satisfaction à travers leur porte-parole Assan Sangaré. Celle-ci a remercié Mali Healh pour la constance de son engagement et ses actions de développement au service de la population malienne en général et de Sabalibougou en particulier.

Mali Health entend donc contribuer à améliorer la santé de la mère et de l’enfant, organiser les femmes en coopérative, les former techniquement sur des microprojets en vue de leur autonomisation pour qu’elles soient de véritables actrices.

Siné S. TRAORÉ

Publié le 13-06-2019 dans essor