Une caravane des bailleurs de fonds du Partenariat de Ouagadougou attendue en Guinée


Une caravane des principaux partenaires et bailleurs de fonds du Partenariat de Ouagadougou se rendra du 09 au 20 avril 2018 au Sénégal, en Guinée et en Mauritanie dans le but d’avoir de larges concertations  sur les projets, les défis et les perspectives dans la mise en œuvre des diverses composantes des plans nationaux budgétisés pour la planification familiale.

Ladite caravane est composée des représentants de l’UNFPA, du Canada, de la Fondation Bill & Melinda Gates, de la Fondation William et Flora Hewlett, du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de la France, de l’Agence Française de Développement, de l’USAID, du Royaume des Pays Bas, l’Organisation ouest-africaine de la Santé.

En visitant les trois pays ciblés cette année, les partenaires et bailleurs de fonds du Partenariat de Ouagadougou, échangeront aussi sur les activités en cours et les progrès réalisés par chaque pays au regard des recommandations de la réunion ministérielle de 2015 relatives à la phase d’accélération, du Sommet de Londres de juillet 2017 et de la récente réunion annuelle du partenariat de Ouagadougou (PO)  de décembre 2017 à Conakry.

Ce groupe de partenaires et de bailleurs de fonds mettra également à profit leurs rencontres pour discuter avec les responsables des départements en charge de la santé, des femmes, de l’action sociale, de la  jeunesse, de l’éducation, des finances/budgets ; échanger avec ces différents acteurs de leur implication respective dans la thématique «droits à la santé sexuelle et reproductive » ; et recueillir leurs suggestions sur les voies et moyens pour renforcer la mise en œuvre du PANB/PF du pays.

Un large éventail d’acteurs de la santé reproductive et de la planification familiale (SR/PF) dans les pays visités prendront part aux rencontres notamment les bailleurs présents dans le pays, les équipes techniques nationales et internationales, les organisations de la société civile, les jeunes ambassadeurs, les parlementaires et les maires pour apprécier les contributions des uns et des autres dans la mise en œuvre du PANB ; convenir des stratégies et priorités à entreprendre pour répondre au mieux aux besoins des populations et pour accélérer les interventions ; et renforcer les instances de coordination et de suivi des interventions.

Les partenaires et bailleurs de fonds du PO visiteront également des projets sur le terrain pour apprécier l’adéquation entre les politiques et les activités de mise en œuvre et évaluer la coordination ; faire le plaidoyer pour une plus grande prise en compte de la PF dans les stratégies et politiques multisectorielles des gouvernements ; la mobilisation de ressources internes pour la PF et  davantage d’alignement des ressources disponibles sur les priorités définies dans les PANB et renforcer la collaboration entre acteurs pour refléter l’esprit et les principes du PO au niveau pays.

Mais les pays n’étant pas tous au même niveau, ces objectifs seront modulés en fonction de la situation de chacun des pays.

Cette caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou (PO) est la 4ème du genre. En 2015, les pays visités étaient le Sénégal, le Burkina Faso, le Mali et le Niger. En 2016, la caravane s’était rendue en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Togo. Le Niger, le Burkina Faso et le Bénin avaient accueilli la caravane, en 2017. Cette démarche du Partenariat de Ouagadougou répond strictement à la demande des pays d’élargir, au-delà de la Réunion Annuelle, les moments d’échanges entre les parties prenantes du Partenariat de Ouagadougou.

Kadiatou Thierno Diallo

Publié le 04-04-2018 dans guineeco info