Un atelier sur la santé reproductive destiné aux jeunes à Niamey


Un atelier sur la santé reproductive centré sur la ligne verte des jeunes s’est ouvert mercredi 27 juin à Niamey sous la présidence du  Secrétaire général du Ministère de la Jeunesse et des Sports M. Laouali Abdou.

La rencontre destinée aux organisations des jeunes et aux cadres des ministères sectoriels permettra de renforcer les capacités des participants, de dégager une feuille de route et une stratégie de sa pérennisation.

La jeunesse nigérienne est caractérisée par un faible niveau d’instruction et vie principalement en milieu rural, étant les futurs leaders et force de travail de notre pays, il est vital qu’ils aient accès à des informations sur la santé reproductive adaptée, à leur âge qu’ils sauvegardent leur santé et suscitent des comportements sains pour toute leur vie, a dit M. Laouali Abdou.

Créée en 2006 par le Ministère de la Jeunesse et des Sports avec l’apport  du Fonds des Nations en matière de population (UNFPA), la ligne verte permet d’informer et d’éduquer dans le strict anonymat et gratuitement et en toute confidentialité les jeunes sur la santé de la reproduction, la planification familiale et sur les violences basées sur le genre.
La ligne verte a permis aux jeunes de pouvoir s’exprimer librement et de trouver des informations fiables au vue du profil et de la diversité des participants.
Le Niger détient le taux de fécondité le plus élevé au monde soit 7,6 enfants par femme, le taux de mariage précoce est élevé à 77%, des filles se marient avant  l’âge de 18 ans, les jeunes contribuent à hauteur de 14% à la fécondité générale, selon les statistiques officielles.

Lawan le mer

Publié le 27-06-2018 dans ANP