Sénégal: 96% de taux de disponibilité des produits contraceptifs dans les points de prestation de services


pilules contraceptives

APA-Dakar (Sénégal)-

Le taux de disponibilité des produits contraceptifs enregistré dans les points de prestation de services est de 96% au Sénégal grâce au projet « Informed Push Model » (IPM) ou « Yegsi naa (en langue wolof) » mis en œuvre de 2013 à 2017, a annoncé jeudi à Dakar, Dr Babacar Guèye, directeur pays de l’ONG IntraHealth.

« Depuis un an, le projet est étendu aux produits de santé publique qui peuvent ainsi obtenir pour leurs besoins de planification des données de consommation au niveau des points de prestation de services où le taux de disponibilité des produits contraceptifs est de 96% », a dit Dr Guèye à la clôture du projet « Informed Push Model ».

Le projet Informed Push Model (IPM) est financé par la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF) et l’Association MSD for Mothers (MfM).

Il est exécuté par Intrahealth International et le Ministère de la Santé et de l’Action sociale dans le but d’appuyer ce dernier pour le repositionnement et l’atteinte des objectifs de la planification familiale.

Entre août 2013 et avril 2015, trois des quatre objectifs phares ont été atteints à savoir la Planification, l’Expansion, ainsi que le Système d’information et de gestion.

Le 4ème objectif est toujours en cours de réalisation et vise à relever les défis de l’intégration des autres produits de santé et de la pérennisation de l’Approche IPM au sein du système sanitaire national.

Afin de préparer cette pérennisation, un Plan de Transition a été élaboré de concert avec la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA) en fin 2015.

L’An 4 du projet IPM a été consacré à la mise en place de dispositifs stratégiques et opérationnels qui, selon le Plan de Transition va permettre au système de s’approprier l’Approche IPM dans le cadre du nouveau schéma de distribution Yeksi Naa lancé par la PNA le 4 août 2013.

S’agissant de la rupture des stocks de produits contraceptifs qui était de 80% au lancement du projet Ipm, Dr Babacar Guèye a indiqué qu’elle a été réduite à -2%. Le projet IPM a également fait augmenter de 56% l1 consommation en produits contraceptif.

Selon Bigué Ba Ndiaye, l’IPM a permis au Sénégal de connaître des performances en matière de santé en général, et dans celle contraceptive en particulier.

Pour Dr Annette Seck Ndiaye, directrice générale de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna), le projet Informed Push Model (IPM) est un processus de transformation de la chaîne d’approvisionnement eu égard aux ruptures de stocks qui étaient devenues récurrentes. Ce qui a conduit la Pna au lancement en 2013 du concept de pharmacie régionale mobile.

« Mais l’ampleur des défis nous a amené à élaborer grâce à l’appui de la Fondation Bill et Melinda Gates l’Ipm qui a permis d’atteindre des résultats honorables grâceà la capitalisation des bonnes pratiques et à leur adaptation à nos réalités », a affirmé Dr Annette Seck Ndiaye.

TE/of/APA

Paru le 28 sepmbre 2017 sur APANews