Planification familiale : « Sayana-press », un nouveau contraceptif au Bénin


Sayana-press

Un nouveau contraceptif désormais dans la gamme disponible, pour une meilleure satisfaction des besoins des couples désireux de planifier les naissances. Sayana-press, c’est le nom de ce produit  dont le lancement officiel a été fait, mardi 26 septembre 2017, par le ministère de la santé en collaboration avec l’Usaid, l’Abms, l’Abpf, l’ambassade des Pays-Bas et l’Unfpa. C’était au centre de santé de Glo-Djigbé dans la commune d’Abomey-Calavi, en présence des acteurs du secteur de la santé, des autorités locales et leaders religieux.

Sayana-press est une forme allégée de contraceptif en dose unique, contenu dans une seringue pré remplie. Il est administré sous la peau chaque 12 semaine, soit tous les 3 mois pour éviter une grossesse non désirée. Dispositif tout en un, Sayana-press est efficace, moins douloureux et permet le retour à la fécondité. Pour la phase pilote, le produit est accessible aux femmes dans les formations sanitaires et auprès des relais communautaires dans les 6 zones sanitaires ciblées à savoir : Djougou-Copargo-Ouaké, Bassila, Kandi-Gogounou-Ségbana, Cotonou 2et 3, Comè-Bopa-Grand-Popo-Houeyogbé et Abomey-Calavi-Sô-Ava.

Dans son discours au cours de la cérémonie, Armand Philippe Togbossi représentant le Représentant résident de l’Unfpa s’est réjoui de l’occasion choisie pour le lancement de Sayana-press. En effet, ce mardi 26 septembre était la journée mondiale de la contraception. Il a profité pour rappeler l’importance de la Planification familiale dans les politiques de population et son importance également dans la capture du dividende démographique. « L’investissement dans la Planification familiale aide à conduire à la prospérité pour tous », a insisté M. Togbossi. Pour le Représentant résident de l’Usaid, Jonathan Richter, « La planification familiale joue un rôle important dans le contrôle des taux de morbidité et de mortalité maternelle néonatale et infantile. Elle participe à l’effort pour l’atteinte, tant des Objectifs de développement durable (Odd) que de l’Agenda 2020 qui vise 20% d’utilisatrices de méthodes de Planification familiale à l’horizon 2018 ». Fort de cela, il a félicité le gouvernement béninois pour cette décision d’introduire Sayana-press dans l’arsenal des méthodes modernes de Planification familiale.

« Notre objectif est de couvrir d’ici fin 2018, un total de 10 zones sanitaires », a souhaité le Représentant résident de l’Usaid. Au Directeur adjoint de cabinet du ministère de la santé, Landry Yansunnu de renseigner sur les 4 zones sanitaires qui s’ajouteront à la cohorte. Il s’agit de Savalou-Bantè, Covè-Ouinhi-Zagnanado, Allada-Zê-Toffo et Tchaourou. « Pour le sommet de Londres sur la Planification familiale, le Bénin a confirmé ses engagements antérieurs et a ajouté celui de rendre gratuit les services de Planification familiale à toute la population. Cet engagement sera aussi bientôt une réalité », a rassuré le Dac au nom du ministre de la Santé. Il a pour finir, remercié tous les partenaires techniques et financiers qui accompagnent le Bénin dans l’amélioration de la santé maternelle et infantile. Il faut souligner que pour la phase pilote, une soixantaine de relais communautaires formés pour la sensibilisation et l’administration de Sayana-press ont reçu leur attestation.

M.M

Paru le 28 septembre sur MatinLibre