Planification familiale : Le ministère de la santé et Marie Stopes International renforcent les soins sanitaires


Marie stop international

Afin de palier l’insuffisance en ressources humaines de qualité et renforcer l’offre en soin de santé sur la planification familiale dans les régions du centre, de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassin et du Centre-ouest, le ministère de la Santé en collaboration avec l’ONG Marie Stopes International, Equilibre&population et l’Association burkinabè pour le Bien-être Familial (ABBEF) a mis en œuvre « le projet pilote d’expérimentation de la délégation des taches dans le domaine de la planification familiale au Burkina Faso ». Selon la représentante du directeur de la santé publique, Docteur Christelle Neya, ledit projet a pour objectif principal de contribuer à l’augmentation de la prévalence contraceptive à travers le renforcement de l’offre des services de planification familiale au Burkina Faso.

participants_a_la_rencontre-090bbCette troisième session du comité de pilotage du projet d’expérimentation de la délégation des taches dans le domaine de la planification familiale vise, entre autre, selon le docteur Christelle Neya, à faire le point sur la mise en œuvre des recommandations de la sessions passée, d’apprécier les résultats obtenus au cours de l’année 2017, de partager les résultats de capitalisation et par la même occasion d’échanger sur les difficultés rencontrées au cours de la mise en œuvre dudit projet. A l’entendre tout cela vise à assurer un meilleur suivi de la mise en œuvre des activités du projet pour le bon fonctionnement des sessions qui se tiennent trimestriellement et à proposer des pistes de solutions aux différentes difficultés qui seront évoquées.

Pour l’ONG Marie Stopes International, c’est tout un plaisir d’accompagner le gouvernement dans ce projet. « La question de planification familiale est une préoccupation nationale et c’est un point qui est à l’ordre du jour au niveau du Plan national de développement économique et social. Et le gouvernement seul ne peut pas mener ce combat. Nous avons pris l’engagement de mener cette lutte également », a laissé entendre le Docteur Aboubacar Sawadogo, directeur assurance qualité de Marie Stopes International au Burkina Faso. A l’en croire, cela vise à améliorer la santé de la reproduction familiale qui est une cause nationale d’où la mission de Marie Stopes International. L’ONG finance ce projet à hauteur d’environ 550 millions de FCFA pour une durée de deux ans.

Milaine Tiendrebeogo (stagiaire)
Le Faso.net