Partenariat Marie Stopes-Burkina Faso-USAID : Des résultats jugés satisfaisants


Marie Stopes

Ce mercredi 11 octobre 2017 a eu lieu la cérémonie officielle de clôture des projets mis en œuvre par Marie Stopes Burkina Faso sous financement de l’USAID. Après six ans d’appui financier de l’USAID, les résultats en matière de santé sexuelle et de la reproduction obtenus sont jugés satisfaisants.

Financé depuis 2011 par l’USAID, Marie Stopes Burkina Faso a pu étendre ses interventions en matière de santé sexuelle et de la reproduction dans plusieurs régions du Burkina Faso. Ainsi donc, Marie Stopes Burkina Faso a pu mettre en œuvre des canaux mobiles de prestation de services de santé sexuelle au profit des populations les plus reculées et vivant dans les zones de résilience de l’USAID que sont les régions du Centre-Nord, du Sahel, du Nord et de l’Est. Grâce à ce financement, de nombreuses femmes, jeunes filles et couples ont bénéficié d’informations sur la planification familiale, mais ont aussi bénéficié de services de planification familiale.

Six ans après, le financement du peuple américain au profit de Marie Stopes a pris fin. La cérémonie de ce mercredi 11 octobre 2017 était donc l’occasion pour Marie Stopes de présenter les résultats atteints grâce au financement de l’USAID. Au nombre de ses résultats, 349 492 personnes touchées par les activités de communication pour le changement de comportement, 77 463 utilisatrices de méthodes modernes de planification familiale de longue durée d’action enrôlées, 10 511 utilisatrices de méthodes de courtes durée servies, 160 prestataires du secteur public formés en planification familiale, 160 relais communautaires formés pour la communication pour le changement de comportement autour des points de prestation de planification familiale.

Des résultats jugés satisfaisants par Bijou Muhura, directrice de l’équipe santé de l’USAID, mais aussi par Georges Coulibaly, représentant résident de Marie Stopes Burkina Faso et par Robert Kargougou, secrétaire général du ministère de la santé. Ce dernier n’a d’ailleurs pas manqué de saluer les actions menés par ces deux partenaires qui œuvrent pour un meilleur accès des populations à la planification familiale.

L’USAID continue de soutenir le domaine de la santé de la reproduction

Et même si l’appui financier de l’USAID à Marie Stopes Burkina Faso s’arrête, Bijou Muhura, directrice du bureau santé de l’USAID rassure que « le gouvernement américain à travers l’USAID va continuer à appuyer le domaine de la santé de la reproduction en général et de la planification familiale en particulier à travers d’autres partenaires (…) Je voudrais rassurer le ministère de la santé que l’USAID ne ménagera aucun effort et se tiendra toujours aux côtés de l’Etat burkinabè et de l’ensemble des partenaires pour l’atteinte des objectifs du plan national d’accélération de la planification familiale 2017-2020. »

Georges Coulibaly, représentant résident de Marie Stopes Burkina Faso, rassure également que les activités de son organisation se poursuivront grâce aux financements d’autres partenaires.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

SaveSave