Nouveaux gains de plaidoyer : Dix-sept communes du Togo s’engagent à allouer 5% de leurs budgets de la santé à la planification familiale.


Entre septembre 2017 et mars 2018, 17 communes togolaises ont signé des engagements pour allouer 5% de leurs budgets annuels de la santé à la santé sexuelle et reproductive et la planification familiale. En mai 2018, 16 avaient déjà alloué des fonds, équivalent à un montant total de près de 32 000 dollars américains (18,3 millions de CFA). Les fonds seront investis dans la diffusion de messages en faveur de la planification familiale sur les médias, la sensibilisation des chefs religieux en matière de planification familiale, et le recrutement de sages-femmes additionnelles pour offrir ces services.

Ce gain de plaidoyer est le résultat d’un tour de force national mené par le Réseau des Champions en Plaidoyer pour le Financement Adéquat de la Santé (RCPFAS), composé de membres de la société civile et de représentants des ministères de la santé et des finances. Le plaidoyer du RCPFAS tire les leçons d’un effort de plus petite envergure, mais néanmoins réussi, qui avait ciblé trois communes en 2016 avec le soutien de Palladium, à travers le projet financé par l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), Health Policy Plus (HP+).

Suite à un atelier de diffusion SMART d’Advance Family Planning (AFP) tenu en juillet 2017, le RCPFAS a obtenu un financement de l’Opportunity Fund en septembre pour plaider auprès des 18 communes restantes du pays et les amener à dédier 5% de leurs budgets annuels de la santé à la planification familiale.

Le RCPFAS a facilité un effort national visant à cultiver la compréhension et le soutien des responsables politiques en faveur de la planification familiale. Un plaidoyer budgétaire au niveau sous-national a été suivi par le développement de plans stratégiques pour informer les engagements financiers des communes pour la planification familiale. Le RCPFAS s’est associé à l’Union des Communes du Togo et le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, augmentant leur crédibilité, encourageant la pression entre pairs parmi les chefs communautaires, et leur permettant d’atteindre près de 70 gouvernements et alliés de la société civile au niveau des communes.

Par la suite, le RCPFAS continuera de suivre la mise en œuvre des stratégies communales, et les dépenses effectives des budgets. Ce suivi a été intégré au plan de plaidoyer dès le début, en apportant aux autorités communales un léger soutien via des visites en face à face et des réunions de suivi par téléphone.


L’Opportunity Fund, administré par PAI avec le soutien d’AFP, est un mécanisme de financement visant à soutenir les plaideurs en leur permettant de saisir des opportunités de renforcer les engagements auprès de Family Planning 2020 au niveau local, national et régional.