IntraHealth International annonce la mise en place du Projet de Renforcement des Ressources Humaines pour la Santé au Mali grâce au financement du Gouvernement Américain


Projet HRH presentation

Le Jeudi 18 Janvier 2018 à l’Hôtel Radisson – Bamako, il sera procédé au lancement officiel du « Projet de Renforcement des Ressources Humaines pour la Santé au Mali , mis en œuvre dans cinq régions du pays (Kayes, Koulikoro, Sikasso, Gao et le district de Bamako) pour une durée de trois ans (2017-2020) grâce au financement du Gouvernement Américain.

L’amélioration de l’état de santé des populations nécessite la disponibilité des services et leur offre par des prestataires qualifiés en quantité. Ces prestataires de santé doivent être répartis de façon équitable à tous les niveaux de la pyramide sanitaire et sur toute l’étendue du territoire.

La pénurie des personnels de santé n’est pas un phénomène nouveau dans les pays en développement où les normes de l’OMS sont rarement satisfaites dans ce domaine. Cette pénurie s’est accentuée avec l’accroissement démographique au point de parler de « crise » des ressources humaines, à partir des années 2000 dans les pays subsahariens.

Cette pénurie de ressources humaines s’observe dans un contexte de survenue des maladies émergentes et de portée internationales comme les grippes pandémiques et les fièvres hémorragiques. Les pandémies de grippe (flambées affectant une forte proportion de la population mondiale en raison d’un virus nouveau) sont des événements imprévisibles mais récurrents qui peuvent avoir des conséquences sanitaires, économiques et sociales à l’échelle mondiale.

En effet, plus de 28 000 cas de contamination par le virus Ebola ont été imputés à la flambée épidémique survenue en Afrique de l’Ouest et au moins 11 000 personnes infectées sont décédées ; 500 décès dus au syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS (OMS), tandis que les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) estiment à 284 500 le nombre de personnes ayant perdu la vie au cours de la pandémie grippale liée au H1N1. Aussi il faut noter aussi qu’environ 830 femmes meurent chaque jour de causes liées à la grossesse et à l’accouchement.
L’OMS a élaboré une vision nouvelle pour le RSI, dans laquelle le monde serait en état de vigilance permanent, capable de détecter les maladies infectieuses émergentes et d’intervenir dans un délai de 24 heures à l’aide des technologies de communication les plus récentes mais également vise dans le cadre des Objectifs du Développement durable de faire passer le taux mondial de mortalité maternelle en dessous de 70 pour 100 000 naissances vivantes.

La dernière décennie a été marquée par une prise de conscience collective pour résoudre les problèmes de santé de nos populations en s’attaquant de façon globale à la question des ressources humaines en santé (RHS). Car, les ressources humaines jouent un rôle central dans la couverture sanitaire pour l’atteinte des ODD. Le rapport mondial sur les RHS en 2006 reste au centre de ces initiatives pour relever les défis et s’accorder sur les solutions appropriées. Les évènements catalyseurs comme la création de l’Alliance pour les personnels de santé (AMPS) et les forums mondiaux sur les RHS ont permis de donner l’élan politique plus large des Gouvernements, de recueillir l’appui technique et financier des partenaires, d’obtenir des engagements spécifiques pris dans le cadre de la stratégie mondiale des Nations Unies pour la femme et la santé des enfants, de prendre une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU sur la couverture sanitaire universelle (CSU) à travers le rôle crucial des RHS.

Le Mali est l’un des 57 pays identifiés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en tant que pays en crise de ressources humaines pour la santé (RHS). En effet, le nombre de prestataires qualifiés pour 10000 habitants est de 5.2 (sources DRH 2016) alors que les normes de l’OMS recommandent 23/10000hbts. Les problèmes liés aux ressources humaines étant multiples, complexes et multifactoriels, celui de la fidélisation des ressources humaines demeure encore une préoccupation récurrente pour laquelle plusieurs expériences pilotes ont été menées. Pour faire face à cette situation critique et dans le souci d’améliorer l’état de santé de sa population comme le stipule la constitution, le pays a adhéré à plusieurs initiatives mondiales en la matière. L’engagement du gouvernement s’est aussi traduit par l’élaboration d’une politique nationale et d’un plan stratégique de développement des ressources humaines en 2007 avec l’appui de ses partenaires dont l’USAID, l’OMS, la Coopération Canadienne, etc…

L’assistance technique et financière de l’USAID a été faite principalement à travers deux projets globaux : Capacity (2004-2008) et CapacityPlus (2009-2015) dont la mise en œuvre au Mali a été assurée par IntraHealth International. Les principaux résultats issus de l’exécution des dits projets ont été :

  • la mise en place du système informatisé et de gestion des ressources humaines (SIGRH),
  • la mise en place d’un groupe thématique national sur « les Ressources humaines »,
  • le renforcement de la formation initiale et continue des agents de santé.

Compte tenu de ces résultats, IntraHealth International grâce au financement du Gouvernement Américain assurera la poursuite de cette assistance auprès du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, à travers le projet intitulé « Projet de Renforcement des Ressources Humaines pour la Santé au Mali ». Ce projet sera mis en œuvre dans cinq régions du pays (Kayes, Koulikoro, Sikasso, Gao et le district de Bamako) pour une durée de trois ans (2017-2020) à travers les quatre axes stratégique suivants :

  •  Appui à la coordination et la riposte aux épidémies à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.
  • Appui au renforcement du Système Informatisé de Gestion des Ressources Humaines en Santé aux niveaux national et décentralisé.
  • Appui au renforcement de la formation initiale et continue des prestataires de santé à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.
  • Appui au développement des stratégies de recrutement, de motivation et de rétention des prestataires de santé à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.

Télécharger la brochure du projet