Grossesses en milieu scolaire : cent trente deux cas observés à Soubré


Grossesse en milieu scolaire

Soubré – Cent trente deux cas de grosses en milieu scolaire ont été observés à Soubré sur la période 2016-2017, a révélé, la coordonnatrice générale de médecins du monde en Côte d’Ivoire (MDM), Clémence Doumenc Aïdara, lors d’une table ronde sur la mobilisation des ressources financières pour la planification familiale dans le district sanitaire de Soubré.

Elle a expliqué mercredi, en présence du secrétaire général 1 de la préfecture de Soubré, Tiègbé Bonaventure et du directeur régionale de l’éducation nationale, Silué Laciné, que la Côte d’Ivoire est confrontée depuis plusieurs années à la problématique du nombre élevé de cas de grossesses non désirées et de la mortalité maternelle.

La région de la Nawa est concernée par le phénomène avec 185 cas de grossesses en 2015 contre 111 cas en 2016. Pour la période 2016-2017, 132 cas avec une forte prédominance chez les jeunes filles élèves dont l’âge varie entre 15 et 19 ans des classes de 5ème à la 2nde ont été identifiés uniquement dans le district sanitaire de Soubré qui regroupe les localités de Soubré, Buyo et Méagui, a-t-elle indiqué.

« La recherche de solutions à la situation des grossesses non désirées chez la femme en général et la jeune fille en particulier, demeure encore une préoccupation malgré les efforts salutaires réalisés par le gouvernement ivoirien », a-t-elle déploré.

Elle a invité les collectivités locales et le secteur privé à s’impliquer dans la recherche de solutions en offrant la possibilité aux femmes, aux adolescentes et jeunes d’accéder aux services de planification familiale, notamment par l’accès aux produits contraceptifs afin de réduire le nombre de cas de grossesses non désirées, d’avortements à risques et le taux de mortalité maternelle en Côte d’Ivoire.

« C’est en cela qu’à travers nos efforts respectifs, individuels ou collectifs, la Nawa pourrait contribuer de manière résolue à relever le défis de l’approvisionnement et la disponibilité des instants nécessaires à la réalisation de l’objectif ‘’zéro grossesses en milieu scolaire’’ », a-t-elle suggéré.

km/gak/fmo

Paru le 31 octobre 2017 sur Abidjan.net