Etendre une Intervention de Changement Social : Leçons apprises de la mise en oeuvre de Tékponon Jikuagou au Bénin


Mise à l'échelle de TJ FINAL

Conscient du fait que les décennies de programmation pour promouvoir un meilleur accès aux informations et services de planification familiale n’ont pas permises de combler le fossé entre le besoin non satisfait et le besoin satisfait, Tékponon Jikuagou guide les communautés à changer les normes sociales relatives à la Planification Familiale et propose de nouvelles idées, attitudes et de nouveaux comportements en faveur de l’utilisation de laPlanification Familiale.

L’Institut de la Santé de Reproduction de l’Université de Georgetown (IRH), en consortium avec CARE International et Plan International, a conçu, testé, et rigoureusement étudié le paquet Tékponon Jikuagou au Bénin.

Des études approfondies menées au cours de l’exécution du projet ont révélé l’efficacité du paquet Tékponon Jikuagou. Dans le contexte du Bénin, où le besoin non satisfait était très élevé et où les barrières sociales empêchaient l’utilisation de la planification familiale. Le paquet a permis de sensiblement accroitre les chancespour les femmes et les hommes à satisfaire leurs besoins.Cela a entrainé l’augmentation de la communication interpersonnelle autour de la planification familiale ainsi que les perceptions selon lesquelles les réseaux sociaux approuvaient et soutenaient l’utilisation des méthodes contraceptives.

Mais, il est également instructif d’examiner l’extensibilité de Tékponon Jikuagou : les atouts qui ont permis d’élargir l’approche tout en maintenant son efficacité, sa qualité, et sa fidélité aux principes fondamentaux. N’ayant pas été conçu pour être un projet autonome, la plateforme la plus viable pour l’extension du paquet est son intégration dans les projets existant qui ne sont pas forcément de la Santé.

Ce que nous entendons par Extension

L’extension réussie d’une intervention telle que Tékponon Jikuagou inclue bien plus que la mise en oeuvre du paquet avec un nombre plus important d’individus dans plusieurs endroits. L’extension inclue l’assurance que le paquet conserve son efficacité et sa fidélité à mesure que l’extension progresse. Cela implique également l’intégration des principes, approches et programmes d’apprentissage dans les organisations qui utilisent le paquet, et dans les structures étatiques qui le soutiennent. En outre, elle signifie le maintien d’une approche systémique pour augmenter la probabilité d’une mise en oeuvre durable et à grande échelle du paquet.

L’IRH a conçu Tékponon Jikuagou de manière à l’étendre: nous avons commencé tout en ayant dès le début la fin à l’esprit. De la conception à la phase pilote, et des modifications continues basées sur l’apprentissage à la phase d’extension, l’extensibilité constituait un facteur clé dans chaque décision prise conjointement avec les partenaires concernant le contenu et l’approche elle-même. L’extensibilité était un point essentiel abordé tout au long du suivi et évaluation, de notre programme d’apprentissage, et des nombreux travaux de recherche menés. En bref, l’extensibilité était une préoccupation vitale à chaque niveau de décision lors de l’exécution du projet pluriannuel.

Ce que nous avons appris : extension au Bénin

Tékponon Jikuagou et son approche de diffusion à travers les réseaux sociaux sont aisément adoptés par d’autres organisations — même celles qui n’ont aucune expérience dans le domaine de la santé.

La facilité d’utilisation est un atout important pour le succès de l’extension. Avant le lancement de la phase d’extension, nous avons formé le personnel des nouvelles organisations sur les valeurs, l’approche et les composantes du paquet Tékponon Jikuagou, et nous les avons ensuite accompagnés sur le terrain pour les observer et les coacher dans la mise en oeuvre des composantes. Après 10 mois, une Autoévaluation des Connaissances et Capacités Organisationnelles a permis de mesurer leur compétence à offrir le paquet en tant qu’organisme indépendant. Les personnels des nouvelles organisations utilisatrices ont évalué eux-mêmes leur propres connaissances et compétences à mettre en oeuvre — et aider d’autres à mettre en oeuvre — les cinq composantes, à comprendre l’approche de diffusion à travers les réseaux sociaux, et à suivre le plan de suivi et d’apprentissage du paquet sans notre appui. La capacité d’évaluation, ensemble avec les données de suivi, ont révélé que la facilité d’absorption et de mise en oeuvre par les nouvelles organisations était très élevée.

L’intégrité du paquet Tékponon Jikuagou est restée stable lorsqu’il a été adopté par les nouvelles organisations.

Un second facteur important pour l’extensibilité d’une intervention est le respect de son intégrité à mesure qu’elle est plus largement mise en oeuvre et par plusieurs utilisateurs. Aussi, pour un suivi continu, nous avons fait une Evaluation de l’Intégration avec les personnels des nouvelles organisations pour déterminer la fidélité à Tékponon Jikuagou suite à son intégration dans leurs projets quine sont pas de santé. Cette évaluation nous a permis de constater que toutes les cinq composantes étaient maintenues et que tous les matériels du projet étaient utilisés sans modification.

Les approches sous-jacentes (diffusion à travers les réseaux sociaux et communication pour le changement social) et les valeurs (y compris les droits reproductifs et l’égalité entre les hommes et les femmes, et la nature non contrôlée de la diffusion sociale ainsi que les processus de changement social) ont été appliquées de manière adéquate par les nouvelles organisations. En somme, l’intégrité du paquet a été respectée à mesure que son extension évoluait.

Le potentiel de durabilité est élevé.

Nous avons analysé les données de l’évaluation et du suivi de l’intégration afin de déterminer la probabilité de la durabilité de l’utilisation de Tékponon Jikuagou, le respect de ses méthodes et/ou principes par les nouvelles organisations. Nous avons découvert des preuves substantielles attestant que le personnel a reconnu et apprécié les contributions de l’intervention à leurs organisations, et même à leurs vies personnelles. Les répondants ont décrit la façon dont l’approche de diffusion à travers les réseaux sociaux a aidé à rendre leur programmation plus cohérente dans divers projets et attentes des donateurs. Ils ont décrit plusieurs manières dont l’approche de diffusion à travers les réseaux sociaux a provoqué le changement de leur capacité organisationnelle, leurs partenariats et culture. Cela leur a démontré pourquoi et à quel point la mise en oeuvre rigoureuse et le contrôle de qualité sont importants pour l’efficacité d’un projet. Par exemple, il a permis aux nouveaux utilisateurs de travailler avec (et gagner le respect) de nouveaux partenaires, dont  le Ministère de la Santé, les donateurs, les autorités élues et la société civile. Ils ont considéré le paquet comme un moyen valable d’aborder les normes sociales et de genre qui influencent l’impact de tout projet, et décrit une vision pour la synergie susceptible de résulter de l’introduction de l’étude des normes sociales, d’une approche de diffusion à travers les réseaux sociaux, et des sujets relatifs à la PF dans d’autres interventions techniques.

Notamment, lors de l’Evaluation de l’Intégration, la majorité des nouvelles organisations ont parlé de plans concrets pour utiliser le paquet ou son approche de diffusion à travers les réseaux sociaux dans les projets et programmes. En outre, lorsque le Ministère de la Santé du Bénin se préparait à reprendre un projet national sur la nutrition, financé par la Banque Mondiale, les deux parties ont exprimé leur intérêt pour l’utilisation de l’approche en réponse au besoin non satisfait de PF comme un pilier crucial pour l’amélioration de la nutrition.

Vers la fin de la phase d’extension, nous avons eu l’opportunité de revisiter les communautés qui ont participé à la phase pilote et évaluer les effets prolongés du paquet. Les répondants de l’Evaluation Post-Pilote4 ont déclaré que, un an après la fin de la phase pilote, les gens continuent de discuter confortablement de la PF. Tous les répondants ont affirmé un changement général d’attitudes et de comportements à l’égard de l’utilisation de la PF. L’exposition au Tékponon Jikuagou a non seulement éclairé les participants directs, mais également les autres communautés participantes, sur la PF. Plus de gens (en l’occurrence, les hommes) ont accepté la PF, la stigmatisation a diminué d’ampleur et le soutien à l’utilisation des méthodes modernes a augmenté. Cela a été confirmé lors des interviews avec les prestataires locaux de soin. Bien que le nombre des nouveaux utilisateurs des méthodes modernes ait ralenti, il demeure néanmoins plus élevé qu’avant la mise en oeuvre de Tékponon Jikuagou.

Les émissions radio ont également continué dans certaines zones. En raison de l’intérêt des auditeurs, les stations radio initialement en contrat avec Tékponon Jikuagou ont continué la rediffusion des discussions de groupe et créé de nouvelles émissions en utilisant leurs propres ressources.

Le niveau d’efficacité était plus élevé dans la phase d’extension que dans la phase pilote, et cette efficacité ne se limite pas qu’aux résultats de la PF.

Nos Etudes d’Efficacité ont révélé des résultats fortement positifs à la fin des phases pilote et d’extension. Toutefois, ce qui est essentiel, les effets du paquet étaient beaucoup plus importants lors de la phase d’extension. L’exposition des hommes aux composantes s’est améliorée lors de la phase d’extension et a égalisé le taux d’exposition des femmes. Le taux d’exposition des hommes lors de la phase pilote était de 36% contre 47% dans la phase d’extension, alors que ce taux avoisinait 50% chez les femmes lors des deux phases. L’intervention révisée a été également plus efficace dans l’augmentation de la communication entre époux au cours de la phase d’extension. Les probabilités que les femmes qui écoutaient la radio discutent de la PF avec leur partenaire étaient de 1.6 après la phase pilote et 3.3 après la phase d’extension. Il y a eu de plus nettes améliorations chez les hommes (2.6 à la phase pilote et 6.2 à l’extension). Nous avons appliqué la méthode d’apprentissage continue pour améliorer le paquet Tékponon Jikuagou le long de l’exécution du projet, et les révisions entre les phases pilote et d’extension ont permis d’accroitre l’efficacité.

Mais notre plus grande surprise était la valeur ajoutée que Tékponon Jikuagou a offert aux projets dans lesquels il était intégré, un marqueur crucial pour la durabilité. L’Evaluation de l’Intégration a montré que l’intégration du paquet a permis d’augmenter l’impact des programmes existant, et conduit à l’augmentation de la demande d’activités du projet et du paquet au sein de la communauté. Les nouvelles organisations ont déclaré que le focus sur les normes sociales et l’intégration des thèmes de la PF dans les projets, qui ne sont pas de santé, ont contribué de manière significative aux résultats obtenus, et de façon plus générale à améliorer la vie des membres de la communauté. L’utilisation de la composante cartographie des réseaux sociaux dans les projets a permis d’identifier les nouveaux bénéficiaires à engager, par exemple, la facilitation de la diffusion de nouveaux idées et comportements. Dans un autre exemple, la demande pour le paquet était spontanément provoquée par la diffusion des nouvelles de Tékponon Jikuagou (et l’engouement autour de ses matériels). L’intégration a aussi fourni de nouveaux outils aux organisations, et elles ont commencé à utiliser la communication pour les techniques de changement social dans les projets pour engager plus efficacement les participants et atteindre leurs objectifs.

Quelle est la prochaine étape ?

Après six ans et demi de mise en oeuvre, le consortium Tékponon Jikuagou et ses nombreux acteurs peuvent maintenant plus largement partager des informations concernant une intervention très efficace dont l’extension est possible dans le cadre de projets communautaires typiques, grâce à son intégration dans lesdits projets. Mais l’extension que nous apprenons n’est jamais achevée. Une attention particulière est requise pour assurer que Tékponon Jikuagou continue d’être appliqué et continue de s’étendre au sein et en dehors des programmes de PF.


Pour plus d’informations sur Tékponon Jikuagou et les approches de diffusion à travers les réseaux sociaux, veuillez visiter: Guide Pratique de la Diffusion à Travers les Réseaux Sociaux pour Surmonter les Obstacles Sociaux liés à la Planification Familiale

Télécharger la ressource