Côte d’Ivoire : un appui allemand de 12 milliards de Fcfa pour la planification familiale


méthodes contraceptives

L’Etat ivoirien vient de bénéficier d’un appui financier de 12 milliards de francs CFA pour accompagner les programmes locaux de planification familiale et le renforcement du système de santé en Côte d’Ivoire.

La République fédérale d’Allemagne, à travers la KfW (l’Institut de crédit pour la reconstruction), a accordé ce lundi 18 décembre à l’Etat ivoirien une aide financière de plus de 12 milliards de francs CFA (20 millions d’euros). D’après le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, cette contribution financière vient en appui à la planification familiale et au renforcement du système de santé en Côte d’Ivoire.

Dans le détail, l’aide financière comporte 5 millions d’euros (plus de 3 milliards de Fcfa) pour le projet «Planification familiale et prévention du VIH/SIDA phase V» et 15 millions d’euros (plus de 9 milliards de Fcfa) pour le projet«Renforcement du système de santé en Côte d’Ivoire».

clinique-mobile
La planification familiale, une priorité pour le gouvernement

Depuis ces dernières années, la Côte d’Ivoire a pris l’engagement de garantir l’accès à la planification familiale dans tous les établissements de santé publics, d’accroître les financements qui lui sont réservés, de l’intégrer dans sa stratégie nationale afin d’éliminer la transmission du VIH de la mère à l’enfant, de renforcer les services communautaires, d’élargir la palette des modes de contraception disponibles. Les efforts du pays dans ce sens ont déjà porté leurs fruits, selon les rapports divers.
En effet, selon les derniers rapports du Family Planning 2020 (FP2020), la Côte d’Ivoire a réservé, en 2016, une enveloppe 400 millions de francs CFA aux contraceptifs et a fait accroître les financements alloués aux produits de contraception.

Depuis 2012, notent les rapports, le nombre d’Ivoiriennes utilisant les produits contraceptifs a augmenté de 155 000, alors que près de 17% des femmes souhaitant différer ou éviter une grossesse ont recours à une méthode de contraception moderne. Dans le même temps, plus d’un million de grossesses non désirées et 320 000 avortements réalisés dans des conditions dangereuses ont été évités. Le gouvernement ivoirien indique quant à lui qu’entre 2013 et 2015, l’Etat a consacré 5 milliards de francs CFA à la planification familiale, ce qui représente 70 fois sa contribution de 7 millions de francs CFA (soit 120 000 dollars) de 2012.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire est membre du Partenariat de Ouagadougou qui réunit les 9 pays d’Afrique de l’Ouest qui ont dépassé leur objectif collectif d’étendre les services de planification familiale à un million de femmes additionnelles, avec 1,2 million de nouvelles utilisatrices comptabilisées sur la période 2011-2015.

Après avoir atteint cet objectif, le nouveau défi est d’atteindre entre 2015 et 2020, 2,2 millions de femmes utilisatrices supplémentaires. Cet appui allemand sera d’une importance capitale pour la Côte d’Ivoire qui devra tout faire pour relever ce défi.

Publié le 22 Dec 2017 sur Africatime