Caravane nationale de communication en faveur du changement social et de comportement : Le mariage précoce et l’éducation des filles au cœur des préoccupations


Jeunes et adolescents

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de communication pour le changement social et de comportement du projet d’autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel (SWEDD), le Ministre de l’aménagement du territoire et de la population, Adama Tiémoko Diarra, a présidé la cérémonie de lancement officiel de la campagne nationale de communication en faveur du changement social et de comportement.  C’était le jeudi 03  mai dernier devant le stade du 26 mars.

Le projet SWEDD vise à renforcer le niveau d’autonomisation des femmes et des adolescentes en vue d’accélérer la transition démographique dans la région. Pour sa mise en œuvre, il est prévu une campagne médiatique dont le but est de booster la demande pour les produits et services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle.

Cette campagne va inclure les messages des leaders religieux et des chefs traditionnels liés à l’accès aux services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle, à l’autonomisation des filles et des femmes, à la scolarisation et au maintien des filles à l’école. Seront également diffusés envers les communautés, des messages contre le mariage précoce des enfants et les violences faites aux femmes et pour la planification familiale dans le strict respect de l’environnement socioculturel.

La caravane traversera trois (03) régions du Mali notamment Koulikoro, Ségou et Sikasso et aura comme point de rupture les villes de Dioïla, Ségou, San, Koutiala, Sikasso et Bougouni.

« En effet, pour réussir un changement de comportement social favorable à la santé de la mère et de l’enfant, à l’autonomisation des filles et des femmes à la scolarisation des filles, il faut davantage communiquer pour relever les défis tels que la persistance des barrières sociales, culturelles et religieuses », a martelé le Ministre Adama Tiémoko Diarra.

Pour conclure, il a exhorté les leaders religieux, les femmes et les hommes de media à être les principaux acteurs de la communication pour le changement social et le comportement.

Bourama Camara

Publié le 08-05-2018 dans maliactu