Campagne de sensibilisation des jeunes filles des lycées et collèges


En prélude à la commémoration de la Journée internationale de la femme,  la coordination béninoise de la Coalition des Organisations de la Société Civile pour la promotion de la Planification Familiale en Afrique de l’ouest par l’intermédiaire de ses jeunes ambassadeurs, a initiée une campagne de sensibilisation en faveur des jeunes filles de certains collèges de Porto-Novo et de Cotonou. Le thème dédié à cette campagne est: « la planification familiale, un atout pour l’égalité des chances entre hommes et femmes”. L’objectif de cette activité est d’attirer l’attention des jeunes collégiennes, sur les comportements qu’elles doivent adopter, pour être apte à pouvoir s’imposer dans la société afin de jouir effectivement de l’égalité et du pouvoir de décision dans la société.

En effet, des jeunes ambassadeurs pour la planification familiale au Bénin, se sont rendus ce vendredi 7 mars 2014, au Collège d’Enseignement Général de Davié à Porto-Novo, pour s’entretenir avec un groupe de filles de cet établissement scolaire. L’essentiel de la communication de cette rencontre, est d’attirer l’attention des filles sur la nécessité pour elles de planifier leur avenir, et ceci passe nécessairement par une préservation de leur vie sexuelle. Mettre toutes les chances de son côté pour finir ses études, c’est retarder le plus longtemps possible, le premier rapport sexuel, afin d’éviter les infections sexuellement transmissible (IST), les grossesses non désirées et le VIH, pour celles qui ne sont pas encore passées à l’acte sexuel. Quant à celles qui sont déjà sexuellement actives, il leur a été conseillées, de pratiquer l’abstinence secondaire ou à défaut d’adopter une méthode contraceptive, notamment l’utilisation de préservatif. Ce n’est qu’à ce prix qu’elles pourront tutoyer et rivaliser avec la gente masculine et aussi être une ressource non négligeable pour participer au même titre que les hommes au développement de la nation.

Les jeunes filles ont suivi avec beaucoup d’attention et d’intérêt les messages à elles adressés et ont participé activement aux discussions. Les diverses questions posées pendant les échanges témoignent de la sous information au niveau des jeunes et justifient le bien-fondé de cette campagne.

Cette activité de sensibilisation et de causerie avec les jeunes filles lycéennes a été une expérience très enrichissante aussi bien pour ces dernières que pour nous jeunes ambassadeurs.

Notez que la même activité était prévue pour se dérouler simultanément dans un collège de Cotonou, mais elle a été reportée ultérieurement pour cause des grèves répétées que connait le secteur éducatif au Bénin. Les autorités ont préféré mettre à profit cette journée du vendredi vu que les élèves n’ont que deux jours de classe par semaine.

 Article proposé par Yves, Jeune ambassadeur.