BOUAKÉ :Choisie à la suite d’un appel à candidature, la ville bénéficie du projet de renforcement de la planification familiale.


La salle de mariage de la mairie de Bouaké a servi de cadre ce Lundi 24 Juin, pour éclairer la lanterne de la population à propos du projet de renforcement de la planification familiale au niveau de la capitale de la paix. Selon TCI (The Challenge Initiative), l’objectif serait de rendre accessible les services de planification familiale, qui permettront de fournir une protection durable aux femmes vivant dans des conditions de pauvreté urbaine, ainsi qu’à leurs enfants.

Pour le premier magistrat de la ville, Djibo Nicolas

 

Le fort taux de natalité en Afrique subsaharienne n’est pas sans conséquence pour les gouvernements concernés. Dans cette partie du monde où les hommes ont trois fois plus d’enfants que dans les régions développées, les offres des services ne suivent toujours pas le rythme de l’accroissement de la population. Il est clair que des mesures urgentes s’imposent. C’est pourquoi, la commune de Bouaké lance officiellement ce jour, ses actions de renforcement de planification familiale.
La préfète par intérim a, au cours de son allocution, invité toutes les femmes et les hommes de la commune de Bouaké à participer pleinement aux activités dudit projet afin d’en assurer le succès. La directrice régionale de la santé révèle un taux de planification familiale à Bouaké qui est de 12%, ce qui laisse entendre qu’il reste beaucoup à faire pour atteindre de meilleures résultats. La coordonnatrice régionale de TCI au niveau de l’Afrique de l’ouest Madame Thérèse Mayé Diouf Ba a déclaré que
Les indicateurs de santé de la Côte d’Ivoire nous interpellent. Le taux de contraceptif faible nous inquiète. TCI offre l’opportunité de combler le déficit. Pour ce fait, je vous demande d’accompagner et d’appuyer vos maires et élus pour ce choix qu’ils ont fait pour vous épanouir.

La coordonnatrice  à par ailleurs remercié les partenaires, la mairie de Bouaké, ONG Pathfinder international… pour s’être associé à ce projet tout en exhortant les guides religieux de bénir cette initiative. Notons que pour la réalisation de ce projet, ce sont 213 millions de francs cfa qui ont été investis avec comme contribution par la mairie 16 millions, TCI 142 millions et Pathfinder 55 millions.

T.K.Emile

Publié le 26-06-2018 dans Source info