Atelier de promotion de Planification Familiale: cinq jours pour élaborer des projets pour Bouaké


Atelier de Bouake
 © koaci.com – Mardi 5 Septembre  2017 – Ce sont une vingtaine d’acteurs œuvrant dans le domaine de la santé de la reproduction qui se retrouvent à Bouaké pour réfléchir et élaborer des projets de planification familiale pour la ville de Bouaké du mardi 5 au samedi 9 septembre 2017 à l’initiative de TCI (The Chalenge Initiative) et la mairie de Bouaké.

L’ouverture de ce atelier de réflexion a eu lieu ce mardi 5 septembre à Bouaké en présence du premier magistrat de cette commune Nicolas Youssouf Djibo , de la SG de préfecture Lobouet Michelle Amani Hortense , la Directrice régionale de Tci ,Thérèse Maye Diouf Search Thérèse Maye Diouf et de Kodio Loko, directeur adjoint international de Tci venu de Baltimore.

Les séminaristes plancheront sur l’élaboration des projets visant à sensibiliser les populations de Bouaké sur les avantages de la planification familiale.
 »A Bouaké, les exemples sont légions surtout dans les secteurs de l’Éducation et de la Santé où, les infrastructures souvent sur-utilisées génèrent de façon récurrente d’importants désagréments.
Il est clair que des mesures urgentes s’imposent pour une municipalité comme la notre qui place l’homme au cœur de toute action de progrès. Il nous faut contrôler, dans une action concertée nos naissances par une planification familiale adaptée à nos modes de vie  », a affirmé le maire de Bouaké.
Nicolas Youssouf Djibo a poursuivi son allocution : » Je salue THE CHALLENCE INITIATIVE pour le choix de notre cité et pour la tenue de cet atelier dont l’enjeu est une meilleure santé pour les enfants, les femmes et les familles, une plus grande assiduité et de meilleurs résultats scolaires, de meilleures conditions économiques pour les communautés, de plus bas coûts de santé et enfin, moins de pression sur l’infrastructure urbaine.
Notre vœu le plus cher, est de voir rapidement l’élaboration des propositions de projets PF, en vue de leur opérationnalisation également dans de meilleurs délais.Car, c’est maintenant que se prépare l’avenir  », a- t-il souhaité.
Pour la directrice régionale de Tci , Thérèse Maye Diouf SearchThérèse Maye Diouf  » Les premiers magistrats de nos villes, conscients de l’ampleur des décès des mères et des enfants en Afrique subsaharienne et des conséquences  désastreuses des grossesses rapprochées , précoces et non désirées sur la santé des mères et des enfants de moins de 5 ans mais aussi sur le développement de nos villes, se sont engagés à apporter des réponses adéquates.
Je vous exhorte dans cette phase de développement de proposition de projet de PF de la ville de Bouaké, à jouer un rôle actif dans la conception mais aussi dans la mise en œuvre de ces projets  » , a- t- elle souhaité.
Les résultats de cet atelier sont attendus pour le samedi prochain.
Donatien Kautcha Abidjan, et source sur place à Bouaké.
Paru sur Koaci.com le Mardi 5 septembre 2017